Togo: Le taux de financement va augmenter significativement

30 Juin 2020

Lancé il y a 2 ans, le Projet d'appui au mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (MIFA) facilite l'accès durable à des services financiers adaptés aux petits exploitants et aux micros, petites et moyennes entreprises agricoles, afin qu'ils puissent développer leurs activités et accéder aux marchés.

Il vise aussi à créer des emplois et à améliorer les revenus des populations rurales.

Grâce au MIFA, les acteurs des chaines de valeur agricole pourront obtenir des financements, bénéficier de l'assurance maladie et d'une protection sociale.

Le dispositif prévoit aussi la réduction des coûts et la disponibilité des engrais à travers la production locale à partir du phosphate et la promotion d'une industrie locale d'engrais biologique.

Autre innovation, la réduction des taxes et des droits fiscaux sur les équipements et matériels agricoles afin de réduire les coûts de production et améliorer la compétitivité des produits agricoles.

Depuis son introduction, le MIFA a investi 14 milliards de Fcfa en faveur de 144.000 paysans et 125.000 producteurs, a indiqué mardi le directeur général du MIFA, Aristide Agbossoumondè.

En outre, le dispositif a généré la création de 162.678 emplois directs et indirects.

Cette année, les pouvoirs publics veulent passer à la vitesse supérieure en mettant 50 milliards sur la table. L'objectif est d'assister 400.000 agriculteurs et permettre de créer près d'un demi million d'emplois.

Et la crise sanitaire actuelle n'aura pas d'impact, assure M. Agbossoumondè.

De 2% aujourd'hui, le taux de financement du secteur doit passer à 5% d'ici deux ans.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.