Algérie: Des réformes profondes pour la transparence et le contrôle strict de la gestion de l'argent public

Alger — Le ministre des Finances, Aymen Benabderhmane a assuré, mardi à Alger, que son département œuvrait à la concrétisation de "réformes profondes" à même de consacrer la transparence et le contrôle strict en matière de gestion de l'argent public.

"Les réformes que nous envisageons permettront au pays d'aller de l'avant dans la consécration de plus de transparence dans la gestion des deniers publics", a précisé le ministre dans une déclaration à l'APS, au terme du vote par les membres du Conseil de la Nation de la loi portant Règlement budgétaire de l'exercice 2017.

Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane avait présenté, plutôt dans la journée, le projet de loi portant Règlement budgétaire 2017 devant les membres du Conseil de la nation.

Les membres du Conseil avaient adopté à la majorité le texte de loi lors d'une plénière présidée par M. Salah Goudjil, président par intérim, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Bessma Azouar et plusieurs membres du Gouvernement.

Dans une allocution à l'issue du vote, M. Benabderrahmane a indiqué que la présentation du projet de loi devant la Commission puis en plénière avait donné lieu à un profond débat qui a permis de cerner les insuffisances et lacunes.

Le Gouvernement accorde un intérêt et une attention tout particuliers à la prise en charge progressive des recommandations et observations pertinentes formulées les deux commissions du Budget et des Finances des deux chambres du Parlement, mais également des orientations de la Cour des comptes, en vue de pallier les insuffisances et trouver des solutions aux préoccupations soulevées, a-t-il conclu.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.