Maroc: Le Premier secrétaire de l'USFP en visioconférence avec les membres du Conseil national issus de Draâ-Tafilalet et de Béni Mellal-Khénifra

Accorder toute la priorité à l'éducation, à la santé et à la lutte contre la pauvreté

Dans le cadre des rencontres avec les membres du Conseil national de l'USFP issus des différentes régions, le Premier secrétaire, Driss Lachguar, a présidé vendredi dernier une réunion à distance cette fois-ci avec les membres de celui de la région de Draâ-Tafilalt, en présence de Fatiha Seddas, membre du Bureau politique du parti.

Au cours de cette réunion, le dirigeant ittihadi a présenté un exposé sur la situation dans notre pays marquée notamment par la crise sanitaire du Covid-19 et ses répercussions sur les plans social et économique.

En ce sens, il a salué « les mesures de prévention prises par l'Etat pour faire face à la pandémie, y compris la création d'un Fonds spécial de lutte contre le Covid-19, ainsi que les mesures de déconfinement progressif et de relance économique après la récession que notre pays a connue durant 3 mois », a souligné un communiqué rendu public à l'issue de cette réunion s'inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations approuvées par le Bureau politique lors de sa réunion tenue les 27 et 28 mai dernier.

L'exposé de Driss Lachguar a porté également sur les étapes et les stratégies de relance économique et les mesures accompagnant l'étape d'après Covid-19, appelant à la mise en place de politiques publiques basées sur un ensemble de priorités fondamentales sur les plans social, économique et technologique.

Sur le plan social, le dirigeant ittihadi a soutenu que les politiques publiques doivent accorder la priorité aux droits à l'éducation, à l'alimentation, à la santé et à la lutte contre la pauvreté et la précarité.

Concernant le volet économique, il a appelé à renforcer le secteur agricole pour garantir les besoins essentiels des citoyens et à soutenir les PME.

S'agissant de la technologie et la numérisation des réunions, Driss Lachguar a affirmé qu'il est indispensable de renforcer l'adhésion à la révolution numérique qui offre un ensemble de possibilités pour l'avancement des conditions économiques et sociales, l'échange et le développement dans le domaine de la recherche scientifique et l'amélioration du niveau de connaissance.

Le Premier secrétaire a, par ailleurs, profité de l'occasion pour présenter une lecture critique des résultats des échéances antérieures en passant en revue les résultats de chaque région et province, appelant à se diriger vers l'avenir afin d'assurer une représentation honorable du Parti de la Rose dans cette région. Il a, à cet égard, salué le travail et la prestation des Ittihadis dans les différentes collectivités territoriales de la région. Le débat qui a suivi l'exposé du Premier secrétaire a porté sur la stagnation sociale et économique dans la région de Draâ-Tafilalt en raison de la mauvaise gestion des affaires de son conseil, ce qui a provoqué des tensions dans la région qui s'ajoutent aux répercussions économiques et sociales de la pandémie. Les intervenants ont également souligné la nécessité de moraliser le processus électoral et de lutter contre toutes les formes d'exploitation entravant la transition démocratique au Maroc en général et dans le sud-est en particulier.

En ce qui concerne l'aspect organisationnel au niveau national, les participants ont souligné la nécessité d'appliquer la régionalisation avancée dans la formation du Bureau politique du parti pour assurer la représentation de toutes les régions dans cette instance. Ils ont, à cet effet, proposé d'inclure dans le projet de résolution concernant l'organisation du parti lors du prochain Congrès national une disposition imposant l'élection de 12 membres du Bureau politique au niveau régional, alors que les autres seront élus par les membres du Conseil national.

Les membres du Conseil de la région de Draâ-Tafilalt ont invité tous les Ittihadis à soutenir leur parti, ses institutions nationales, régionales et locales, et à continuer la mobilisation pour renforcer les rangs du parti et faire aboutir le processus de réconciliation et d'ouverture, tout en appelant à la nécessité de se préparer aux prochaines échéances et de renforcer les liens, la coopération et la solidarité entre les militants du parti dans la région. Ils ont également exprimé leur engagement à participer à l'édification démocratique du pays et à contribuer à l'enrichissement du modèle de développement selon la vision Royale d'un Maroc juste et équitable sur les plans social, économique et territorial tout en soulignant la nécessité d'investir dans la technologie et de maintenir la communication et l'échange de vues avec les dirigeants.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.