Togo: L'espace Schengen reste fermé à tout détenteur de passeport togolais

L'aéroport de Dakar

Dans quelques heures (précisément, à partir de ce 1er Juillet), les frontières extérieures des pays de l'Union européenne (UE) seront rouvertes mais ceci avec des restrictions. C'est une ouverture qui est seulement faite à 14 pays du monde ou leurs ressortissants.

Et sur cette liste des 14 pays éligibles à cette réouverture, proposée par les ambassadeurs des pays de l'UE, qui répondent à certains critères dont le faible taux de contamination à la Covid-19, le Togo n'y figure pas.

Si « la liste inclut également la Chine, sous condition de réciprocité, c'est-à-dire à condition qu'elle accueille sur son sol les voyageurs venant de l'UE.

Sont aussi admis les voyageurs d'Andorre, Monaco, du Vatican et Saint-Marin », on y retrouve sur cette liste des 14 Etats autorisés, le Maroc, l'Algérie (et pour ces deux premiers, il y a à dire puisqu'ils ont un taux de contamination encore plus élevé que le Togo), l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay.

En tout cas, le Togo peut se consoler avec le fait qu'il n'est pas le seul à y être exclu mais c'est le même sort qui est infligé à de grandes nations. On informe que la liste « ne comprend donc pas les Etats-Unis, pays le plus touché par la pandémie de coronavirus, pas plus que le Brésil ou la Russie.

D'autres pays tels qu'Israël, la Turquie ou l'Arabie Saoudite sont également exclus, en raison de la situation de la covid-19 y étant jugée plus grave qu'en Europe. Une fois adoptée, cette liste devrait être mise à jour toutes les deux semaines, selon l'évolution de la pandémie dans le monde ».

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.