Madagascar: Fonds sur la pandémie de COVID-19 - Mille milliards d'ariary affectés au budget de provision

Le budget alloué à la provision d'investissement fixé à mille milliards d'ariary est exposé devant les sénateurs. Un vif débat sur cette rubrique inscrit dans le projet de loi de finances rectificative a précédé l'adoption du texte, hier. Les sénateurs estiment que le fonds réservé à la provision est assez élevé alors que le détail sur son utilisation n'y est pas mentionné.

D'après la proposition des séna teurs, « si mille milliards d'ariary sont disponibles dans le budget de l'État pour le deuxième semestre, pourquoi on ne l'affecte pas au paiement des dettes des compagnies pétrolières ? Comme quoi les impacts seront palpables au niveau de la vie de la population. Au moins pour que les consommateurs puissent s'attendre à la baisse du coût de carburant ». L'État doit 172 milliards d'ariary aux pétroliers mais en faisant recours à ce budget de provision, les deux parties pourraient être quittes.

Une explication plus technique du ministre Richard Randriamandrato a éclairci les attentes des sénateurs sur ce sujet délicat. « Le budget sur la provision sera plus particulièrement alloué à la crise sanitaire qui sévit dans le pays. Le gouvernement s'apprête à faire face à la propagation de la pandémie dans le prochain semestre », a-t-il expliqué.

A La Une: Coronavirus

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.