Sénégal: Mouhamadou Makhtar Cissé appelle à "repenser la réglementation et la politique tarifaire"

Dakar — Le ministre sénégalais du Pétrole et des Energies Mouhamadou Makhtar Cissé a souligné, ce mardi, la nécessité de repenser la réglementation et la politique tarifaire dans le secteur des hydrocarbures pour favoriser une reprise rapide des activités à la fin de la crise de la Covid-19.

"Il sera nécessaire de repenser la réglementation et la politique tarifaire dans le secteur des hydrocarbures pour favoriser l'accès, maintenir un climat ouvert à la discussion avec les compagnies pétrolières dans le but de favoriser une reprise rapide des activités à la fin de la crise", a-t-il dit.

Mouhamadou Makhtar Cissé s'exprimait lors la table-ronde ministérielle sur l'impact de la Covid-19 sur le secteur énergétique en Afrique, organisée par visioconférence.

Il a souhaité que les Etats et les gouvernements "accompagnent les compagnies dans la recherche des solutions durables en vue de répondre à la crise liée au pétrole et ainsi éviter un impact irréversible sur les projets pétroliers et gazier sur le continent".

Le ministre sénégalais du Pétrole et des Energies a relevé que le secteur des hydrocarbures est l'un des plus touchés par la pandémie du nouveau coronavirus.

Entre autres conséquences de la Covid-19 sur ce secteur, il a cité le ralentissement, voire l'arrêt des travaux dans les pays où la plupart des équipements de production nécessaires aux projets pétroliers et gaziers sont construits.

Il a parlé de "conséquences aussi bien au niveau des pays producteurs qu'au niveau des pays importateurs".

Cissé a suggéré, en guise de réponse, un partage des "meilleures pratiques" pour une bonne résilience du secteur des hydrocarbures, la résolution des problèmes structurels de la chaîne logistique pour assurer un bon stock de sécurité.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.