Algérie: Constantine - Saisie de près de 17.000 comprimés psychotropes

Constantine — Un réseau de trafiquants de drogue composé de cinq (5) individus âgés entre 27 et 49 ans a été neutralisé et une quantité de 16.960 comprimés psychotropes saisie par la brigade de recherche et d'intervention (BRI) relevant de la sûreté de wilaya de Constantine, a-t-on appris mardi auprès de la cellule de communication de ce corps de sécurité.

Suite à des renseignements parvenus à la sûreté de wilaya faisant état qu'un individu de la cité des frères Ferrad, au chef lieu de wilaya, était en possession d'une grande quantité de substances classées hallucinogènes, les éléments de la BRI ont enclenché une enquête qui leur a permis d'identifier l'individu ciblé après s'être rendus sur les lieux. Ils ont saisi 14.470 comprimés psychotropes et une somme de 1,49 million de dinars et procédé à l'arrestation de deux (2) suspects.

Lire aussi: Lutte contre la drogue : large contribution des citoyens aux affaires traitées par les services de sécurité

Après l'établissement d'un dossier pénal, les cinq présumés coupables ont été présentés devant le parquet pour "constitution d'un groupe de malfaiteurs", "exercice d'une profession médicale sans autorisation" et "possession, transport et trafic de médicaments classés hallucinogènes".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.