Burkina Faso: Boussé - Le ministre Siméon Sawadogo joue au médiateur

Le ministère de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale a tenu, le vendredi 26 juin 2020, dans la province du Kourwéogo, une rencontre avec le conseil municipal de la commune de Boussé. Il s'est agi pour le ministre du département en charge des collectivités territoriales de désamorcer une crise qui handicape le fonctionnement du conseil municipal depuis un an.

La crise qui secoue le conseil municipal de la commune de Boussé (province du Kourwéogo) depuis un an, préoccupe le ministère de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale (MATDCS).

Dans le but de la désamorcer, le ministère en charge des collectivités territoriales a initié, le vendredi 26 juin à Boussé, une médiation avec les parties belligérantes.

Après plus de deux heures de pourparlers, le ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo, a affirmé que la hache de guerre sera enterrée.

En venant à Boussé, a-t-il indiqué, il était très sceptique au regard de l'évolution de la situation dans la commune marquée par deux motions de défiance contre le maire, la non tenue des conseils municipaux et l'impossibilité de faire des investissements pour le développement de la commune, le budget n'ayant pas été adopté.

« Au regard des débats et les différentes positions, nous sommes confiants en la volonté des deux parties de s'inscrire dans une logique de sauver le conseil municipal », a-t-il fait savoir.

De l'avis du ministre d'Etat, c'est un langage de vérité qui a été servi à l'assistance, constituée des conseillers, du maire et des représentants de partis politiques, des autorités coutumières et religieuses.

« Nous avons été plus ou moins entendus. Car, l'essentiel est de savoir si l'on pouvait sauver le conseil municipal à moins d'un an de sa fin », a relevé le ministre Sawadogo. Il a salué les deux parties qui sont dans de bonnes dispositions pour se pardonner en attendant la matérialisation de l'entente dans deux semaines.

Il a, également, remercié les autorités coutumières, et leaders religieux dont la contribution a permis d'arrondir les angles.

« Nous nous félicitons que les autorités au plus haut niveau se soient saisis du problème afin que nous puissions trouver un dénouement heureux à la crise », a soutenu le président de la Commission affaires générales, sociales et culturelles de la mairie de Boussé, Yacouba Ouédraogo, par ailleurs porte-parole du groupe en désaccord avec l'édile de Boussé.

Nous avons entendu, a-t-il poursuivi, tous les messages venant des autorités, de la société civile, des partis politiques et des groupes de conseillers. Il a, cependant, souligné que sa délégation a demandé un temps de réflexion. Car, une crise, a estimé M. Ouédraogo, qui a duré une année ne peut se résoudre en deux heures.

Le maire de Boussé, Nicolas Sawadogo a, pour sa part, la conviction que les meubles peuvent encore être sauvés. « Je pense que nous devons aller au-delà de toutes ces questions pour penser au développement », a-t-il déclaré.

Pour lui, l'autre partie l'a aussi compris. C'est elle-même, a relevé M. Sawadogo, qui a eu l'idée de cette rencontre en vue d'atténuer la situation. « Il revient à chacun de son côté d'écouter le peuple et de faire ce dont il a besoin pour son développement », a signifié le bourgmestre.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.