Afrique de l'Ouest: Sommet du G5 Sahel - Les Chefs d'Etat plaident pour le renforcement en équipements des Forces de défense et de sécurité

La zone du Sahel
30 Juin 2020

Sur invitation de S.E.M. Mohamed Cheikh El Ghazouani, Président de la République Islamique de Mauritanie, Président en exercice du G5 Sahel, les Chefs d'État des pays membres du G5 Sahel (Mauritanie, Niger, Mali, Burkina Faso, Tchad) et le Président de la République française se sont réunis ce jour 30 juin 2020 à Nouakchott, en vue de faire le point de la mise en œuvre de la feuille de route convenue lors du Sommet de Pau (France), tenu le 13 janvier 2020, et d'évaluer la situation au Sahel, rapporte le communiqué final du sommet de Nouakchott.

Ce Sommet marque une nouvelle étape dans le suivi des engagements communs pris à Pau. Il s'inscrit dans un contexte international marqué par des développements majeurs, notamment la persistance des attaques terroristes au Sahel et la détérioration de la situation sécuritaire en Libye, avec des risques réels sur la stabilité au Sahel et dans la sous-région.

Cette stabilité est aussi mise à rude épreuve par la pandémie de la COVID-19 dont l'impact économique et social se fait déjà cruellement sentir.

Les Chefs d'Etat du G5 Sahel ont saisi cette opportunité pour renouveler leur appel à l'annulation de la dette extérieure des pays du G5 Sahel, tel que formulé dans la «Déclaration de Nouakchott sur la pandémie de COVID-19» issue de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat du G5 Sahel du 27 avril 2020.

Examinant la mise en œuvre de la Feuille de route de Pau en lien avec l'évolution de la situation dans l'espace du G5 Sahel, les Chefs d'Etat ont salué les efforts accomplis par l'ensemble des acteurs aussi bien des États sahéliens que de leurs partenaires internationaux. Ils ont rendu un vibrant hommage aux victimes civiles et militaires des conflits en cours au Sahel.

Les Chefs d'Etat du G5 Sahel ont rappelé que les allégations d'exactions par des éléments des forces de défense et de sécurité feront l'objet d'enquêtes et, si les faits sont avérés, de sanctions exemplaires.

Les Chefs d'Etat se sont félicités du lancement officiel de la «Coalition pour le Sahel» le 28 avril dernier dans le cadre d'une visioconférence entre l'Union européenne et le G5 Sahel et de la tenue de la première réunion ministérielle de cette coalition le 12 juin 2020.

Ils ont salué la forte participation de l'ensemble des partenaires du G5 Sahel à cette réunion, et ont appelé à la consolidation de ladite Coalition, ainsi qu'à la détermination de son architecture et des outils de sa gouvernance, en étroite collaboration avec le Secrétariat exécutif du G5 Sahel.

Poursuite de la lutte contre le terrorisme

Les Chefs d'Etat du G5 Sahel ont salué l'engagement des effectifs supplémentaires de la Force Barkhane au cours du dernier semestre et l'opérationnalisation du Mécanisme de Commandement conjoint facilitant la coordination entre la Force conjointe du G5 Sahel et la Force Barkhane.

Ils se sont félicités de la reprise d'opérations soutenues dans la zone des Trois frontières, des succès enregistrés par les forces nationales, la Force conjointe et les forces internationales.

En outre, ils ont salué la neutralisation du chef d'AQMI le 3 juin 2020 dans la région de Tessalit par la Force Barkhane et ses alliés.

Les Chefs d'Etat ont salué, une fois encore, le succès de l'opération éclair «Colère de Boma» dans la région du Lac Tchad au mois d'avril 2020 contre les factions de Boko Haram qui imposent un autre front au Tchad et au Niger, méritant également l'attention de la communauté internationale.

Les Chefs d'Etat saluent également l'adoption par la CEDEAO d'un plan d'actions prioritaires 2020-2024 pour éradiquer le terrorisme dans l'espace CEDEAO, encouragent sa mise en œuvre effective et saluent les concertations avec les parties prenantes.

Par la même occasion les Chefs d'Etat apprécient grandement, dans le cadre de ce plan d'actions, la mise à disposition du Mali, du Burkina Faso et du Niger, d'un soutien en vue de participer à la sécurisation des trois frontières de la Zone LIPTAKO.

Les Chefs d'État ont néanmoins noté la persistance d'un second front dans la zone du Lac-Tchad au Niger et au Nigeria et un renforcement des capacités terroristes locales dans ces zones, remettant en cause les résultats obtenus lors de l'opération «Colère de Boma».

Ils ont également noté l'extension de la menace terroriste en direction de la Côte d'Ivoire suite à l'attaque récente de la garnison ivoirienne de Kafolo.

Les Chefs d'Etat ont exprimé leur préoccupation face à l'expansion de la menace terroriste dans la sous-région et ont souligné l'urgence d'une action collective et énergique en vue de l'éradiquer.

Le renforcement des capacités militaires des Etats se poursuit et demeure crucial. Les Chefs d'Etat ont salué l'engagement et le rôle déterminant de l'Union européenne en matière de conseil, de formation, d'équipement et d'infrastructures.

Ces efforts sont valorisés et mis en cohérence dans le cadre du Partenariat pour la sécurité et la stabilité au Sahel (P3S).

Tout en saluant l'engagement et les apports des autres partenaires, notamment des Etats-Unis, les Chefs d'Etat ont insisté sur la nécessité de poursuivre et de renforcer l'appui en équipements des Forces de défense et de sécurité des États membres du G5 Sahel et de la Force conjointe.

Respect du droit international humanitaire

Les Chefs d'Etat se sont également félicités de la mise en place d'une approche territoriale intégrée en cohérence avec le Cadre d'Actions Prioritaires Intégré (CAPI) du G5 Sahel, adopté lors du Sommet de février 2020 à Nouakchott, et appellent à sa mise en œuvre diligente.

Les Chefs d'Etat ont renouvelé leur engagement à ne tolérer aucune violation des droits de l'homme, et au respect du droit international humanitaire.

A cet effet, ils se sont engagés à renforcer la judiciarisation des champs des opérations, notamment en poursuivant la montée en puissance de la composante prévôtale des armées nationales et de la Force conjointe, et l'adhésion de l'ensemble des forces de défense et de sécurité au cadre de conformité en matière des Droits de l'homme.

Le prochain Sommet se tiendra courant 2021 dans un pays du G5 Sahel. La Coalition pour le Sahel y sera associée. Le suivi des engagements inclura les Ministres en charge du développement en plus de ceux des Affaires étrangères et de la Défense. Fait à Nouakchott, le 30 juin 2020.

Etaient présents à ce Sommet les Chefs d'Etat ci-après :

- S.E.M. Emmanuel MACRON, Président de la République française ;

- S.E.M. Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad ;

- S.E.M. Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger ;

- S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali ;

- S.E.M. Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso.

- S.E.M. Pedro SANCHEZ, Président du Gouvernement du Royaume d'Espagne ;

Le Sommet a enregistré la participation de :

- S.E.M. Moussa Faki MAHAMAT, Président de la Commission de l'Union africaine ;

- S.E. Madame Louise MUSHIKIWABO, Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie.

Ont également pris part au Sommet, par visioconférence et par vidéo enregistrée :

- S.E.M. Charles MICHEL, Président du Conseil européen ;

- S.E. Madame Angela MERKEL, Chancelière de la République Fédérale d'Allemagne ;

- S.E.M. Giuseppe Conte, Président du Conseil des Ministres de la République Italienne ;

- S.E.M. Antonio GUTERRES, Secrétaire Général de l'Organisation des Nations Unies.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.