Afrique: COVID-19 - La 33e CAN reportée en janvier 2022

Le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), réuni par visioconférence hier 30 juin 2020, a décidé du report de deux grandes compétitions sur le continent : la CAN 2021 prévue pour se dérouler au Cameroun du 9 janvier au 6 février de l'an prochain a été reportée d'un an (en janvier 2022) et le CHAN 2020 se jouera finalement en début d'année 2021.

Le Cameroun va devoir patienter encore une année avant d'abriter sa Coupe d'Afrique des nations (CAN), après moults péripéties.

Le pays avait dû renoncer à l'organisation de la CAN 2019 pour des retards dans la construction des stades et d'autres infrastructures et la compétition qu'elle devrait abriter en juin-juillet 2021 avait été ramenée en janvier de la même année pour échapper à l'abondance des pluies à cette période.

Depuis hier 30 juin, le comité exécutif de la CAF, par visioconférence, a décidé de nouveau, à un report d'un an de la CAN qui devait se dérouler du 9 janvier au 6 février 2021 au Cameroun.

La 33e édition de la plus prestigieuse compétition de football sur le continent aura lieu en janvier 2022 et ce report cette fois-ci n'est pas du fait du pays-hôte, mais de la pandémie à Coronavirus qui a contraint à la suspension de toutes les activités sportives depuis mars dernier.

L'autre grande décision de la CAF est la tenue du Championnat d'Afrique des nations (CHAN), ce tournoi réservé aux footballeurs locaux, en janvier 2021 au Cameroun qui devrait l'organiser au mois d'avril dernier.

De nombreuses personnes croyaient au maintien de la CAN aux dates prévues, mais celle-ci n'aura finalement pas échappé au report comme cela a été avec d'autres compétitions internationales telles que l'Euro, la Copa America ou encore les Jeux olympiques. Cette décision était attendue pour deux principales raisons.

D'abord, il subsiste des incertitudes sur l'évolution de la pandémie au coronavirus. « Toutes les décisions ont été prises selon une règle simple : la santé est la priorité absolue. Personne ne maitrise l'évolution de la pandémie.

On ne sait pas ce qui se passera dans deux, trois ou cinq mois. Nous ne savons pas de quoi sera fait demain », a souligné le président de la CAF, Ahmad Ahmad, lors d'une conférence de presse animée après la décision du comité exécutif.

Les pays africains ont, en effet, souffert à des degrés divers, de la pandémie. L'Afrique du Sud fait partie par exemple des pays subsahariens les plus touchés avec 131.800 cas dont 2.413 décès selon les derniers chiffres. Excepté le Burundi, tous les autres pays du continent avaient interrompu toutes les compétitions en mars dernier.

L'autre mobile du décalage est que les qualifications à la phase finale de cette CAN n'avaient pas pu être menées jusqu'à leur terme.

Chaque groupe n'a disputé que deux journées avant l'interruption des compétitions. Il est donc difficile, voire quasi impossible de disputer les autres journées restantes, soit 96 matches, durant les deux seules dates FIFA restantes des mois d'octobre et de novembre 2020.

Le moins que l'on puisse dire est que 2022 sera chargée pour les équipes africaines puisque la prochaine Coupe du monde se déroulera du 21 novembre au 18 décembre de la même année. En tous les cas, l'Algérie, championne d'Afrique en titre, conservera son trophée pour une année supplémentaire.

Les compétitions de clubs maintenues

Quid de la CAN 2023 que doit abriter la Côte d'Ivoire ? Pour le président Ahmad, la 34e édition sera maintenue. « On la maintient et ce n'est pas la première fois qu'on organisera deux CAN en deux ans. Nous l'avons déjà fait en 2012 et 2013.

Avec celle de 2023, nous verrons avec nos partenaires », a-t-il précisé. La CAF a planché également sur la suite des compétitions africaines des clubs qui s'étaient arrêtées au stade des demi-finales en mars dernier. Le comité exécutif a convenu de la poursuite de la champions League africaine et de la Coupe de la Confédération de la CAF.

Les demi-finales de ces deux compétitions se joueront en un seul match, dans deux pays. La ligue des champions, selon le président de la CAF, reprendra en août ou en septembre au Cameroun et la finale se jouera dans ce même pays.

Il s'agit de même de la coupe de la Confédération qui aura lieu au Maroc. La CAN féminine 2020, elle, ne survivra pas à ce grand chamboulement. Elle a été annulée et la CAF promet, à l'horizon 2021, la création d'une nouvelle compétition, une ligue des champions féminine.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.