Cote d'Ivoire: Promotion de la langue française - L'OIF lance un projet de mobilité des enseignants dans l'espace francophone

Dans le cadre de sa programmation liée à la promotion de la langue française et afin de répondre aux besoins de ses Etats et gouvernements membres, l'OIF lance un projet de mobilité des enseignant(e)s dans l'espace francophone.

En effet, si le français est actuellement langue d'enseignement et d'apprentissage dans 35 pays membres de la Francophonie, une partie d'entre eux doit faire face à une pénurie d'enseignants qualifiés de et en français.

Malgré un système éducatif global en crise, plusieurs pays tentent de relever le défi d'une bonne maîtrise de la langue française en mettant en place d'ambitieuses politiques de formations.

Dans ce contexte, plusieurs Etats membres ont demandé à l'OIF la mise à disposition d'enseignants du primaire comme du secondaire dans le cadre de son action en faveur de la langue française et de l'éducation.

Ce projet vise à renforcer les capacités des établissements scolaires d'un pays donné dans le domaine de l'enseignement et de l'apprentissage du français, en palliant un manque ponctuel d'enseignant(e)s qualifié(e)s de et en français au sein de son système éducatif et en renforçant les compétences professionnelles des enseignant(e)s en exercice dans le pays.

Tou(te)s les enseignant(e)s de l'espace francophone peuvent se porter candidat pour une expérience d'une année, renouvelable une fois.

Une première phase pilote a commencé avec le lancement officiel, le 23 juin 2020, d'un appel à candidatures, pour la rentrée scolaire de septembre 2020, de 20 enseignant(e)s volontaires de français pour les écoles primaires et secondaires du Rwanda.

Lors de cette phase pilote, d'autres appels à candidatures suivront pour tous les pays qui auront manifesté leur intérêt. Ce seront ainsi une cinquantaine de professeurs au moins qui seront mobilisés chaque année jusqu'en 2022.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.