Congo-Kinshasa: La chanson «Bella Ciao» pimentée en langues nationales

C'est depuis ce 28 juin que le Label NEW CONCEPT MANAGEMENT a lancé officiellement la chanson "BELLA CIAO" en version congolaise, sur le marché du disque mondial.

Le support vidéo est déjà disponible sur Youtube afin d'illustrer le message et de donner une nouvelle dimension au contenu de la chanson. Tandis que sa version audio est à découvrir en streaming dans les différentes plateformes numériques de téléchargement de musique.

Traduit en français «Adieu ma belle», ce titre a été interprété à Kinshasa par le collectif des artistes congolais du label "New Concept Management" qui ont donné un esprit encore vivifiant aux paroles et mélodies.

Maria BESONGO Milagros, Stéphane MALONGA et Prisque BAKANA sont les trois vocalistes aux talents innombrables qui ont brillamment interprété cette chanson légendaire.

Très percutants, ils l'ont entonné superbement en lingala, kikongo et swahili. Et, cela dans un rythme latino (salsa) teinté du seben congolais (soukous) qui constitue un mélange fascinant.

En marge de la célébration du 60ème anniversaire de l'accession de la République Démocratique du Congo, les artistes congolais évoluant au sein du label "New Concept Management" à Kinshasa ont décidé de revisiter les paroles de cette vieille chanson de l'humanité afin de veiller la conscience de peuple à prendre son destin à main.

A travers cette version congolaise, l'idéal est de démontrer qu'il faut se battre et ne pas baisser les bras dans la vie. C'est-à-dire, on ne peut se séparer de la misère que par le travail, l'espoir et la persévérance.

"Bella Ciao" est une vieille mélopée chantée pendant la Seconde Guerre mondiale pendant la résistance antifasciste en Italie.

Interprété par plusieurs artistes dans le monde, ce cantique est devenu l'hymne à la résistance et la révolution sociale, culturelle, politique et à la revendication.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.