Congo-Kinshasa: Marché Central - Les vendeurs en colère réclament la réouverture

En colère, des centaines des vendeurs du marché central de Kinshasa, communément appelé Zando, ont manifesté le 29 juin dernier devant le gouvernorat de la ville et le long de grandes artères environnantes pour exiger la réouverture de ce marché.

Ces manifestants se disent paupérisés par la fermeture de leur lieu de gagne-pain et ne savent pas à quel saint se vouer. Voilà pourquoi, ils sont en masse descendus dans la rue malgré l'Etat d'urgence, pour faire entendre leur voix à Gentiny Ngobila, gouverneur de la ville de Kinshasa.

Ils étaient nombreux, hommes et femmes, jeunes et vieux comme un seul homme à descendre dans la rue, le 29 juin dernier scandant des chansons, rameaux à la main, réclamant du Gouverneur Ngobila la réouverture immédiate du marché central. Ces commerçants, pour réussir leur action, a-t-on appris, un nombre important d'entre eux a passé la nuit au grand marché pour être rejoint par le reste à 4h du matin dans le but de contourner toutes les manœuvres éventuelles de la police.

Pour rappel, ce marché au cœur de la ville de Kinshasa a été fermé pour cause des travaux de réhabilitation par le gouverneur Gentiny Ngobila. Mais depuis, se plaignent ces manifestants, aucun début des travaux n'a été constaté sur le terrain alors que pendant ce temps, les vendeurs broient du noir en tournant des pousses à la maison. Ils se sont posé la question de savoir pourquoi le Gouverneur avait pris et maintenu cette mesure depuis près de trois mois, alors qu'il connaît fort bien, disent ces manifestants, que les activités exercées par de trentaines de milliers des vendeurs dans ce marché sont génératrices de revenus pour leur survie.

Signalons que la marche des vendeurs du grand marché a eu lieu le 29 juin, le jour du début du déconfinement de la commune de la Gombe, annoncé par un communiqué public lu par le Ministre de la communication de la RD Congo, Jolino Makelele, après une concertation entre le gouvernement de la République et l'Hôtel de ville de Kinshasa. Ce communiqué insistait aussi sur le respect des mesures barrières à observer pour éviter la contagion de Coronavirus qui ne cesse de prendre de l'ampleur à travers la République.

Ces manifestants en furie après tout, sont repartis avec un sentiment d'avoir été entendu par le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila. Mais aux dernières nouvelles, selon certaines sources, l'autorité urbaine tient mordicus à sa décision jusqu'à ce que sa vision se réalise. Quant aux vendeurs, signalent les mêmes sources, doivent docilement aller vendre aux endroits aménagés momentanément pour eux.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.