Soudan: Association des professionnels - Les processions confirment la liberté de peuple

Photo d'archives

Khartoum — L'Association des Professionnels Soudanais a publié mardi un communiqué dans lequel il a salué les processions de millions rassemblées dans tout le Soudan pour commémorer le 30e anniversaire de la victoire du 30 juin.

Le communiqué de l'APS a salué le spirit révolutionnaire des marches mardi qui était similaire aux processions du 30 juin a démontré la dernière preuve que le peuple soudanais a été libéré de la peur, et qu'il ne sera pas complaisant ou se contentera de l'injustice, ayant réalisé sa capacité à refuser de revenir sans ses pleins droits.

Le texte a qualifie les masses de population de génie qui a été libéré de sa bouteille avec la tête haute sur le ciel et les pieds fermement plantés dans la terre.

Le communiqué a appelé l'autorité de transition à se tenir au côté droit de son peuple et de ses aspirations à prendre les décisions et les pas nécessaires, sans hésitation pour liquider l'ancien régime et le tenir responsable de ses crimes, la rétribution pour les martyrs depuis 89 e et le massacre de la rupture du sit-in.

Le texte a indiqué que l'autorité de transition devait imposer à l'autorité civile de restaurer tous les droits, permettant au Ministère des Finances de détenir sans crainte toutes les ressources et avoirs du pays et leur bonne gestion sans crainte, en fonction de la protection et de la volonté de la population qui mérite le traitement de la crise des moyens de vie et la mise en place des politiques visant à encourager la production et renforcer les avantages comparatifs du pays.

L'APS a demandé à l'autorité civile et à ses partenaires des mouvements de lutte armée aux pourparlers de paix d'accélérer la réalisation des aspirations du peuple en matière de la paix juste et compréhensive et à une vie sûre et digne, et de mettre fin à la souffrance des citoyens dans les camps de déplacés, et la réalisation d'une véritable citoyenneté, l'égalité des chances et devant la loi.

Le communiqué a affirmé la complétion immédiate des structures du pouvoir avec un mécanisme qui garantit son expression des différentes composantes de la communauté, en faisant allusion à l'absence d'un conseil législatif qui exprime les forces de la révolution et du changement, y compris les comités de résistance pour maintenir le contrôle populaire sur la performance, soulignant la nécessité de la solution du dossier des gouverneurs civils des États, insistant sur son règlement sans délai.

Le texte a conclut que le 30 juin est devenu une fête nationale et que les tyrans devraient reconnaître quant aux martyrs, le communiqué a affirmé que le peuple garantissait la marche continue sur leur trace.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.