Cameroun: Sopecam - Le budget revu à la baisse

Le Conseil d'administration de la Société de Presse et d'Editions du Cameroun a tenu une double session ordinaire et extraordinaire hier à Yaoundé sous la présidence de Joseph LE

La crise sanitaire mondiale marquée par la pandémie de Covid-19 n'épargne aucune entreprise et encore moins la Société de Presse et d'Editions du Cameroun (Sopecam). La société à capital public et éditrice du quotidien national bilingue « Cameroon Tribune», déjà fragilisée par la conjoncture actuelle, doit également faire face aux impacts multiformes de la pandémie du Coronavirus. Raison pour laquelle l'entreprise vient de revoir son budget à la baisse.

Hier, à l'occasion des assises de la 63e session ordinaire et de la 35e session extraordinaire du Conseil d'administration tenues à l'hôtel Hilton de Yaoundé, le président dudit conseil d'administration, Joseph LE, a fait savoir qu'afin de concilier la réponse à cette crise sanitaire et l'achèvement continu des résultats attendus de l'entreprise, celle-ci doit plus que jamais adopter de nouvelles approches de gestion. « Il fallait absolument revoir certains postes de notre budget qui a été adopté à plus de 18 milliards de F en début d'année. Nous l'avons réajusté à la baisse de 10,3% parce que la conjoncture nous l'impose aujourd'hui », a expliqué Joseph LE. C'était en présence du directeur général de la Sopecam, Marie-Claire Nnana, qui rapportait les affaires inscrites à l'ordre du jour, assisté du directeur général adjoint, Shey Peter Mabu.

Cela dit, la session ordinaire inscrite à l'ordre du jour était centrée sur l'examen et l'adoption du rapport de la Commission financière de la Sopecam pour l'exercice 2019, ainsi que ceux du rapport financier et les comptes de l'entreprise pour le même exercice. La session extraordinaire a statué sur la distribution des publications de l'entreprise par la Société Étape II, la filialisation de la Sopecam Marketing and Communication (SMC) et le réajustement du budget 2020, entre autres. « En dépit du contexte particulièrement difficile, nous sommes astreints à une obligation de résultats et au respect scrupuleux des exigences de la bonne gouvernance. Nous devons faire tout ce qui est humainement possible dans ce contexte pour produire les résultats attendus de la Sopecam Scp », a exhorté le PCA.

Pour y arriver, Joseph LE a demandé le maintien du dialogue social au sein de l'entreprise. « Par le dialogue, nous pouvons trouver des solutions à tous nos problèmes. La communication, l'écoute, la patience, la reconnaissance et le respect mutuel sont les clés de la réussite dans le management moderne. Ils aident à bâtir des équipes fortes, conquérantes et solidaires. Et surtout à maintenir la paix, la cohésion sociale et la concorde indispensables au bon fonctionnement de l'entreprise », a-t-il souligné. Le PCA a terminé son propos par un vibrant hommage à l'ancien rédacteur en chef du quotidien Cameroon Tribune et directeur de l'Esstic, Marc-Joseph Omgba, décédé le 23 juin dernier .

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.