Soudan: Le pays appelle les parties du traité d'Ottawa à surmonter les défis

Genève — Le Président de la 18e réunion des États parties au Traité d'Ottawa, l'Ambassadeur Osman Abu Fatima Adam, le Chargé d'affaires par intérim auprès de la Mission permanente du Soudan à Genève, s'est adressé mardi aux réunions intersessions qui durera jusqu'au 2 juillet.

La réunion a eu lieu via la technologie des vidéoconférences en raison de la pandémie de Coronavirus, avec la participation des États parties au traité pour poursuivre les efforts et les obligations du traité d'Ottawa.

Dans son discours à la séance d'ouverture, le président de la réunion, l'Ambassadeur Abu Fatima, a affirmé l'importance particulière des réunions car elles sont les premières après l'approbation du Plan d'action d'Oslo l'année dernière, ajoutant que les réunions visent à établir des indicateurs pour la mise en œuvre de tous les domaines du plan, ce qui en fait une occasion pour les préparatifs appropriés de la 18e réunion des États parties au traité qui se tiendra à Genève, en novembre prochain.

Abu Fatima a appelé les États parties au traité à travailler ensemble et en coopération avec l'unité d'appui à la mise en œuvre du traité pour surmonter les défis auxquels il est confronté, y compris le financement et les conflits croissants dans de nombreuses régions, ce qui a conduit à la détérioration de la conditions de sécurité et permis à certains groupes de profiter de ces conditions et d'utiliser des engins explosifs improvisés et des mines artisanales innovantes.

Il a affirmé l'importance de prendre soin des victimes et des survivants des mines, exprimant l'espoir de surmonter les défis.

Il a renouvelé ses félicitations à l'État du Chili pour avoir déclaré, depuis février dernier, qu'il était libre de la dernière mine antipersonnel sur son territoire dans le délai imparti, date à laquelle les deux Amériques se rapprochent de devenir une zone sans mines.

Le président de la conférence a lancé un appel aux États membres qui n'ont pas achevé le programme de déminage pour bénéficier de l'expérience du Chili.

Il a remercié les comités des conventions, le chef et les membres de l'Unité d'appui à l'application de la convention et le Centre international de déminage humanitaire de Genève pour leurs efforts dans la préparation des réunions intersessions.

Le général de brigade Khalid Hamdan, directeur général du Centre national de déminage au Soudan, qui dirige la délégation soudanaise à la conférence, devrait prendre la parole lors de la réunion lors des prochaines sessions.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.