Angola: Approbation du projet de loi sur les symboles municipaux

Angola flag

Luanda — Les députés à l'Assemblée nationale ont approuvé ce mercredi les trois chapitres du projet de loi sur les symboles municipaux.

Lors de la discussion, dans la commission de spécialité, du premier chapitre du projet de loi sur les symboles municipaux, les députés ont suggéré au promoteur (Ministère de l'Administration du Territoire et de la Réforme de l'État) l'insertion de l'insigne municipal qui serait appelé emblème.

À son tour, le ministre de l'Administration du Territoire et de la Réforme de l'État, Marcy Lopes, a indiqué que l'utilisation du drapeau municipal serait obligatoire et que l'emblème pourrait être facultatif.

Les trois chapitres du projet de loi sur les symboles des municipalités ont été approuvés chacun avec 17 voix pour, aucune voix contre et aucune abstention.

Pour le député Raul Danda, il est nécessaire d'encourager la connaissance des langues locales, ainsi que des symboles locaux, à savoir le drapeau et l'emblème.

À son tour, le député David Mendes a déclaré que le diplôme devrait également faire référence à la perte de propriété intellectuelle des auteurs des symboles municipaux.

Le projet de loi vise à établir des règles et procédures pour l'institution et l'utilisation des symboles municipaux.

Les autorités locales ont le droit d'utiliser les symboles locaux, conformément aux règles établies dans la loi sur la différence et l'utilisation du drapeau national, de l'insigne national et de l'hymne national, avec les adaptations nécessaires.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.