Mali: "De nombreux enfants sont victimes de violences" (Mariam)

Le Mali fait face à des attaques des groupes armés terroristes. Mariam, une jeune malienne, appelle à agir pour la protection des enfants lors des conflits.

C'était une voix rare devant les diplomates onusiens. En visioconférence, Mariam, une jeune malienne de 15 ans a demandé mardi (23.06.20) au conseil de sécurité de l'ONU d'agir pour protéger les enfants dans les zones de conflits. "Que faites-vous pour que les enfants enlevés soient retrouvés et rejoignent leurs familles?", c'est la question qu'elle a posée en faisant allusion aux viols dont sont victimes filles et garçons dans le centre et le nord du Mali.

Elle a articulé son intervention autour des conséquences néfastes que les guerres et les conflits produisent sur les enfants.

Mariam a fait savoir à la DW que "chaque Malien, directement ou indirectement, a été confronté aux conflits".

Les enfants paient aussi un lourd tribut lors de ces conflits. Ils sont "victimes de violences multiples", selon cette membre du parlement national des enfants du Mali. Convaincue que chaque enfant "a le droit à l'éducation, à la santé et à la protection", Mariam exhorte à ce que les mesures soient prises "pour qu'aucun enfant ne soit plus victime de violences".

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.