Congo-Kinshasa: La mémoire de Rossy Mukendi honorée par Denise Nyakeru Tshisekedi

1 Juillet 2020

« Le Peuple gagne toujours » : c'est le testament de Rossy Mukendi, martyr de la démocratie, tombé sous les balles d'une police instrumentalisée par des Kabilistes, un certain dimanche 25 février 2017, à la paroisse Saint Benoît. C'était à l'occasion d'une marche pacifique initiée par le Comité Laïc de Coordination, en de barrer la route au troisième mandat de Joseph Kabila et de réclamer la tenue d'élections démocratiques, transparentes et apaisées aux échéances fixées par la Constitution.

Rossy Mukendi avait eu le malheur de se mettre à l'école du sphinx de Limete, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, ayant pour principe sacro-saint l'émergence de l'Etat de droit. Trois ans après sa mort, sa mémoire est honorée par la première Dame de la République, Denise Nyakeru Tshisekedi.

En effet, le mardi 30 juin 2020, journée commémorative du 60me anniversaire de l'indépendance de la République Démocratique du Congo, elle a effectué le déplacement de la Cité Salongo, sur la rue Ishasha, dans la commune de Lemba, à Kinshasa, pour une visite de réconfort à sa veuve et ses enfants. Seule une mère qui connait et maitrise l'histoire de son pays était capable de choisir pareille date pour rendre hommage à un héros de l'ombre ayant versé son sang pour que l'alternance au pouvoir devienne réalité au terme de l'élection présidentielle du 30 décembre 2018.

L'épouse du Chef de l'Etat s'est présentée dans la famille de Rossy Mukendi avec un colis contenant des vivres et non-vivres.

Le message principal délivré par Denise Nyakeru Tshisekedi portait sur sa décision de prendre en charge la scolarité de deux orphelins du défunt, ainsi que le suivi sanitaire d'un enfant drépanocytaire membre de ladite famille. On retient aussi son ferme engagement d'aider la veuve à devenir socialement autonome, à s'épanouir dans sa vie de femme et à subvenir, seule, aux besoins quotidiens de sa famille.

Emu par cette visite surprise,Talatala, le grand-frère de la veuve Rossy Mukendi, a eu des mots forts aimables à l'endroit de la promotrice de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi : « Nous sommes heureux parce que la première Dame a accepté de venir nous rendre visite. Je suis très content..».

Il sied de rappeler que Rossy Mukendi était tué par balles à l'occasion de la marche des chrétiens organisée le 25 février 2017 pour dire "non" au 3me mandat du Président sortant, Joseph Kabila Kabange. Ce décès était survenu quelques jours après celui du sphinx de Limete Etienne Tshisekedi Wa Mulumba. Rangé au rang des martyrs, Rossy Mukendi est un grand et son nom est gravé dans l'histoire du Congo, car, il fait partie des icônes de la démocratie. Le décès de ce jeune homme fut à la base de la mort précipitée de son père quelques mois après. Au moment où nous parlons, sa mère s'en est allée aussi durant cette période d'Etat d'urgence.

Notons aussi que l'actuel président de la République avait rendu visite à la famille avant l'enterrement du défunt. Après les élections du 30 décembre 2018, le couple présidentiel avait aussi rendu visite à la famille Mukendi. Seules les œuvres comptent, désormais la famille de Rossy Mukendi ne dira plus que le sang de leur frère a coulé gratuitement. Vive un Etat solidaire...

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.