Guinée: Des enseignants pris à partie pour leur engagement au sein du SEPGUI

Alors que le président de l'association des fondateurs des ecoles privees de Labé est pointée du doigt par le SEPGUI pour sa désinvolture et son irresponsabilité devant les réclamations enseignantes, l'homme a justifié cette mauvaise réputation lundi quand après avoir entendu les enseignants s'ouvrir à la presse est allé menacé à son propre domicile Amadou Ndiaye dont il a reconnu la voix.

Dans la même journée du lundi, le secrétaire général local du syndicat Alexis Loua a aussi été pris à partie par des jeunes qui l'ont accueilli avec une pluie de projectiles et il n'a pu en rechapper que par la fulgurance de sa vitesse.

Cependant, autour de ces menaces le SEBGUI met la balle et terre et continue d'en appeler à la bonne foi des fondateurs qui disent_ ils ne pourront jamais les remplacer.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.