Sénégal: Ousmane Sow Huchard fut "un acteur stratégique dans la création du Musée des civilisations noires" (Hamady Bocoum)

Dakar — Le directeur général du Musée des civilisations noires (MCN), le professeur Hamady Bocoum, a salué la mémoire d'Ousmane Sow Huchard, défunt président du conseil d'administration de l'institution muséale qu'il dirige et dont il a salué le rôle dans la création de cette structure.

L'écologiste sénégalais Ousmane Sow Huchard, anthropologue, muséologue et musicologue, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à Dakar, à 78 ans, des suites d'une longue maladie, a appris l'APS de sa famille.

Le défunt, qui fut élu député en 2007, était depuis mars 2009 conseiller municipal de Ziguinchor, la ville où il naquit le 5 décembre 1942.

Dans un entretien avec l'APS, le professeur Hamady Bocoum a salué en lui "un acteur stratégique, une pièce maitresse de la création du Musée des civilisations noires".

"Ousmane Sow Huchard a été une pièce maîtresse, un acteur stratégique dans la création du Musée des civilisations noires.

Depuis qu'il a été désigné PCA du musée, tout ce qu'on a eu à faire et à réaliser ces dernières années sous sa direction, son autorité, ses conseils, nous a beaucoup aidé à prendre en charge ce musée", a témoigné l'universitaire.

M. Bocoum a notamment insisté sur le fait que le défunt, par sa contribution, a permis aux autorités publiques de mieux comprendre les enjeux de la création de ce musée.

Il a expliqué que lors d'une audience au palais de la République, devant le Premier ministre, les ministres des Finances et de la Culture de l'époque, Ousmane Sow Huchard avait "expliqué toute la philosophie du musée", ce qui a amené le président Macky Sall à adhérer au projet.

Selon lui, c'est cette dynamique qui a conduit à l'ouverture du Musée des civilisations noires, le 6 décembre 2018.

Il rassure sur le fait que les enseignements du muséologue et musicologue "Soléya Mama", de son nom de scène, "seront perpétués pour que nul n'en ignore, car Ousmane Sow Huchard est un exemple de personne qui a cru en la culture il y a très longtemps".

"Avec tout ce qui se passe dans le monde autour de la mort de l'Afro-Américain Georges Floyd, du racisme, de l'adressage et de la mémoire, la culture revient au premier plan et je pense que des personnes comme Ousmane Sow Huchard sont des exemples", a souligné le directeur du MCN.

Ousmane Sow Huchard, note-t-il, "est un grand monsieur, pas seulement pour le Sénégal et l'Afrique, mais pour le monde de la science et la culture.

Quelqu'un qui parvenait à cristalliser autour de lui, plusieurs champs, un artiste, un universitaire brillant qui a fait sa thèse sur la +kora+, un praticien, un homme d'action et d'Etat", sans compter "tout ce qu'il a eu à faire au musée dynamique et les expositions à l'étranger".

Ousmane Sow Huchard, natif de la Casamance, zone méridionale du Sénégal, nourrissait de grands projets pour son terroir, selon Hamady Bocum.

Ousmane Sow Huchard a d'abord reçu une formation technique en pratique d'électricité avant d'entamer des études universitaires en anthropologie, musique et muséologie, au Canada.

Titulaire d'un B.A en histoire de l'art et archéologie classique à l'Université Laval en 1978 et d'un Master of Science en anthropologie, option muséologie de l'Université de Montréal en 1980, Ousmane Sow Huchard est également PhD. en anthropologie sociale et culturelle de l'Université à Laval, en 1985.

Il a été également chargé de cours de muséologie du Département d'anthropologie de l'Université de Laval, en 1981.

Le défunt fut par ailleurs auteur-compositeur-interprète, en tant que pilier de plusieurs groupes sénégalais dans les années 1970-1980, dont le célèbre "Wato Sita".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.