Afrique: La COVID-19 ne doit pas masquer les autres maladies (OMS)

Dakar — La riposte contre la pandémie de Covid-19 ne doit pas masquer la réponse qui doit être apportée sur le terrain dans beaucoup de pays africains à d'autres maladies comme le paludisme et les Maladies tropicales négligées (MTN), a soutenu la représentante pays de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Madagascar et à la Réunion.

Participant à une conférence de presse en ligne ce mercredi sur une approche intégrée au sein des systèmes de santé pour une continuité des soins, Dr Charlotte Ndiaye a présenté la stratégie en cours à Madagascar pour la distribution en masse des médicaments contre les maladies tropicales négligées.

"On n'oublie pas que la Covid-19 ne masque pas les autres maladies et continuer à travailler sur des stratégies de continuité des soins en intégrant les mesures préventives", a-t-elle souligné.

"Au mois d'avril en pleine pandémie de la Covid-19, on a vécu ici au Madagascar avec plus de 200 décès enregistrés liés au paludisme", a-t-elle expliqué.

Un appel a été lancé aux partenaires avec la mobilisation du gouvernement malgache pour régler cette question sanitaire dans le contexte du nouveau coronavirus.

"La Covid-19 nous devons vivre avec et nous devons continuer à travailler pour empêcher que les autres maladies ne fassent pas autant de victimes sinon plus", a-t-elle dit.

Ainsi pour la distribution de médicaments de masse prévue pour tout le mois de juillet toutes les mesures de prévention contre la pandémie seront prises avec la distribution de gels hydro-alcooliques, le lavage systématique des mains, la distanciation physique, le port de masque de tous les agents et des bénéficiaires de soins.

Cette activité au Madagascar permettra de retenir les meilleures pratiques et faire une évaluation ensuite afin de pouvoir les partager entres les pays comme le Sénégal pour reprendre la distribution de médicaments de masse dans les régions touchées par les MTN.

Pour le Directeur du département des MTN de l'OMS en Afrique, Dr Mwelecele Malecela, il faudra des "innovations et stratégies qui doivent permettre de continuer les activités de riposte pour les autres maladies".

"La nouvelle feuille de route des systèmes de santé doit mettre l'accent sur une approche intégrée et trans-sectorielle", a-t-elle souligné.

La conversation en ligne est organisée par Speak Up Africa, une organisation non lucrative de communication et de plaidoyer dédiée à catalyser le leadership, encourager le changement politique et accroître la sensibilisation pour le développement durable dans le cadre d'une campagne dénommée "Save Africa".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.