Burkina Faso: Affaire des 30 millions/ Adama Kanazoé - «Les gens écrivent des contre-vérités par ignorance du dossier»

Alors que le ministère en charge des Infrastructures dément l'attribution d'un quelconque marché relatif à la RN15, Adama Kanazoé, qui dirige aussi le parti AJIR (majorité présidentielle) est sorti ce mercredi 1er juillet 2020 de sa réserve.

«Mes avocats m'interdisent de parler d'un dossier qui est en justice, d'où mon silence. Mais la vérité triomphera bientôt par la grâce de Dieu», commence M. Kanazoé.

«Dans cette vraie fausse affaire A.K, tous les gens qui écrivent ne la comprennent pas eux-mêmes en réalité. Ils écrivent des contre-vérités par ignorance du dossier, je les comprends», poursuit-il.

Et de prédire qu'«A la lumière de la vérité, les gens de bonne foi comprendront et fléchiront genoux pour implorer le pardon de Dieu pour avoir jugé et condamné hâtivement».

«A vous qui m'aimez, je vous demande de ne pas vous inquiéter. Faisons confiance en notre justice et laissons-la faire son travail», conclut-il.

D'après l'opposition, qui exige l'ouverture d'une enquête ledit marché concerne l'aménagement de pistes rurales dans la région du Centre-nord et a été obtenu par le sieur Sayouba, grâce à des manœuvres illégales de M. Kanazoé

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.