Madagascar: Ambatofahavalo - Deux braqueurs de marchand de bovidé dont un militaire arrêtés

Impliqués dans une attaque à main armée, deux individus, dont un militaire de deuxième classe du Régiment d'Appui et Soutien (RAS) à Ampahibe, sont actuellement gardés à vue auprès de la section de recherche criminelle de la gendarmerie nationale à Fiadanana pour enquête.

Les suspects ont commis une attaque avortée à Ambatofahavalo, avant-hier. Ce jour-là vers 13 heures 30 minutes, l'unité de la gendarmerie d'Ambatofahavalo a été avisée par téléphone l'existence des deux individus sur un Scooter Jog qui ont tenté de braquer un marchand de bovidés dans le fokontany d'Andohavary, commune rurale d'Ambatofahavalo, district d'Antananarivo-Atsimondrano. Les malfaiteurs ont menacé leur cible avec un pistolet.

Cependant, le marchand de bovidé a riposté avec l'aide de ses amis. Ayant échoué leur coup, les malfrats pris la fuite. Ainsi, la course poursuite est enclenchée et au terme de laquelle l'un des assaillants a été appréhendé par le fokonolona alors que son complice a pu s'échapper avec leur deux-roues. Deux éléments de la gendarmerie d'Ambatofahavalo sont alors partis à ses trousses avec la moto nouvellement dotée à cette unité.

Ainsi, le fugitif, un militaire, a été appréhendé à Ambatofotsy, sur la RN7. Il a été capturé avec sa moto. Un pistolet de fabrication locale estampillé « Made in France 3885 » et chargé d'une balle, a été découvert sur lui. Arrêté, il a été tout de suite amené à la brigade d'Andoharanofotsy. Puisqu'il s'agit d'un acte criminel et il y implication d'un militaire, l'enquête a été reprise par la section de recherche criminelle à Fiadanana. Il est à noter qu'aucun blessé ni perte de vie humaine n'est à déplorer.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.