Gabon: Coronavirus - Un air de liberté après de quatre mois de confinement

Plusieurs activités ont été autorisées de nouveau. Le couvre-feu a été allégé. Du coup, la capitale gabonaise ressemble moins à une ville en guerre.

Ses habitants ne sont plus obligés de rentrer précipitamment à la maison dès 15 heures pour fuir les barrages des policiers, gendarmes et militaires.

Ces jeunes de bonne famille ont choisi le Beach club situé à la Sablière, un quartier huppé de Libreville, pour savourer ces premiers moments du déconfinement.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.