Burkina Faso: 7 morts à Tanwalbougou - «Si la responsabilité des FDS était établie, les auteurs répondront de leurs actes» (ministère de la Défense)

Tanwalbougou,

«Suite à une opération militaire menée le 29 juin dans la localité de Boumoana, près de Tanwalbougou, 7 corps d'individus morts par balle auraient été découverts à la lisière de la localité», indique le ministère de la Défense dans un communiqué publié jeudi..

«Afin de faire toute la lumière sur ces évènements et situer l'opinion publique, Monsieur le ministre d'Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants a instruit l'Inspection générale des Forces armées nationales de diligenter une enquête administrative», poursuit le document.

«Il tient à rassurer l'opinion publique nationale et internationale que si la responsabilité d'éléments des FDS était établie, les auteurs répondront de leurs actes conformément au lois et règlements qui régissent les forces armées nationales», conclut le document.

Ce n'est pas la première fois que cette localité défraye la chronique. Dans la nuit du 11 au 12 mai 2020, 12 personnes ont trouvé la mort dans leur cellule alors qu'elles étaient en détention à la gendarmerie de Tanwalbougou pour suspicions de faits de terrorisme.

Les autorités avaient annoncé l'ouverture d'une enquête. «Les décisions seront prises sans état d'âme», avait promis le président du Faso.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.