Bénin: Une tentative de coup d'Etat avortée

Le porte-parole du gouvernement, Alain Orounla, a reconnu officiellement, le 1er juillet lors du traditionnel point de presse après le Conseil des ministres, qu'il y a eu des arrestations pour des « actes contraires à la paix », sans se prononcer sur les rumeurs d'une tentative de coup d'Etat.

Des rumeurs alimentent les réseaux sociaux sur une tentative de coup d'Etat qui aurait échoué dans la nuit du 25 au 26 juin. Suite à cette opération qualifiée d' « acte terroriste », des militaires ont été arrêtés la semaine dernière au motif d'« actes contraires à la paix ». Ces hommes de rang avaient pour projet de prendre en otage le haut commandement militaire pour montrer qu'il y a malaise dans le pays. « Il n'y a pas eu un début d'action avant leur arrestation. Ils ont été infiltrés, épiés et surveillés », selon certaines sources.

« Plus d'une dizaine de personnes ont été déférées pour des actes susceptibles de revêtir la qualification d'acte terroriste », a reconnu le porte-parole, mais précise que, « rien ne confirme que ces individus s'apprêtaient à perpétrer ce qui se dit », en référence à la rumeur d'une tentative de coup d'Etat avortée.

Des civils font partie des personnes interpellées. Me Hervé Sounkpon a assisté un des civils arrêtés. Il s'agit d'un modeste ouvrier poursuivi pour association de malfaiteurs et non dénonciation. L'avocat a obtenu sa libération et l'ouvrier est sous contrôle judiciaire. La commission d'instruction de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), a déjà tenu son audience de première comparution, d'autres s'en suivront pour aller au fond du dossier.

En attendant de donner suite à ce dossier, tous les militaires interpellés ont été placés en détention provisoire.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.