Madagascar: Jirama - La chasse aux branchements illicites s'intensifie

Fraudes et vol. En une semaine, deux branchements clandestins ont été découverts par les agents de la Jirama dans le cadre du renforcement des opérations de ratissage dans la capitale. « Le premier à Marohoho Tsimbazaza est un branchement clandestin d'eau. Le second démasqué à Ambohimitsinjo est un branchement en électricité parasite sur dix-sept autres ménages » annoncent les responsables de la Jirama.

De janvier à mai, un peu plus d'un demi-millier de visites ont été effectuées pour l'électricité. Cent soixante-sept autres irrégularités ont été constatées dont cent-neuf cas de fraudes et cinquante-huit cas de vols. « Le manque à gagner de la JIRAMA durant cette période s'élève à près de trois cent millions ariary, rien que pour l'électricité. » rajoutent ces responsables qui incitent, par la même occasion, les consommateurs à dénoncer les responsables de ces fraudes sous couvert d'anonymat.

Si la Jirama privilégie, avant tout, le règlement des sommes dues, des procédures judiciaires ne sont pas écartées en cas de non-paiement. Les actions de ratissage n'épargnent ainsi personne.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.