Madagascar: Musique urbaine - Bolo réchauffe les cœurs avec «Masoalina»

Un titre entrainant c'est ce qui décrit le mieux « Masoalina ». La nouvelle chanson teintée de douceur et d'engagement, signée Bolo.

L'ÉCRITURE c'est sa came, c'est ce qui l'enivre et le transcende continuellement avouera-t-il dans une interview un jour. Il faut dire que l'artiste talentueux qu' il est, se distingue depuis plusieurs années par sa plume et sa verve très particulières sur la scène culturelle et musicale. Un rappeur dans l'âme, vouant une passion exceptionnelle pour la musique urbaine dans toute sa splendeur, Mirindra Randrianarisoa plus communément connu sous son pseudonyme Bolo, brille ses textes aussi enivrants qu'entrainants.

Avec ses jeux de mots et de rimes en finesse, il conquiert des milliers de téléspectateurs dans le cadre de la fameuse émission « Clash Infos ». Si son premier single « Doudou » nous enivre de son romantisme depuis près d'un an maintenant, son nouveau morceau sobrement intitulé « Masoalina » nous livre une vision contrastée de la société actuelle. Un monde où la lumière se conjugue avec l'obscurité, teinté d'un vif espoir de rédemption et d'optimisme qui subsistent continuellement.. « Masoalina » chante ainsi la fraternité, la solidarité et les valeurs d'une société chaleureuse.

Un album en gestation

Bolo n'est désormais plus à présenter et s'est d'ailleurs fait une place d'honneur auprès de ses illustres pairs qui ont tous adoubé son talent. Après avoir été le fer de lance du collectif « Basy Gasy », il s'envole de ses propres ailes. Bolo peaufine un projet en solo qui ne cesse d'attiser l'impatience de ses fans. Un premier album dont les couleurs s'annoncent enchanteresses, poétiques, tout en étant poignantes et engagées à l'instar des actualités qu'il nous récitait avec ardeur auparavant.

Entouré de ses fiers compagnons de route, entre autres Rabary à la guitare, Tsiry Kely aux percussions et cajon, Rijasolo à la guitare solo et Nyri à la basse, il prépare ainsi un projet d'album qui concilie aisément les rythmiques de la musique urbaine et les interprétations acoustiques. En amont de la présentation de « Masoalina », le rappeur s'est plu à partager d'une manière taquine avec ses fans, les coulisses de la réalisation de son tout premier single « Doudou » sur les réseaux sociaux. En attente des rimes, hâte de voir la suite.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.