Madagascar: Rapatriement - Appel des Malgaches bloqués en France

Les ressortissants malgaches bloqués en France lancent un SOS. Ils demandent leur rapatriement via une lettre adressée au président de la République.

Ils sont missionnaires, étudiants, fonctionnaires et même touristes... Ils sont plusieurs centaines bloquées en France depuis quatre mois. Ces ressortissants malgaches lancent un SOS pour revenir sur le territoire. Peinant à subvenir à leurs besoins quotidiens en cette période de crise qui s'éternise, ils demandent une intervention du numéro un malgache. À travers une lettre, ils expriment leur désarroi.

« (... ) Cela fait quatre mois que plusieurs centaines de ressortissants malgaches sont bloquées sur le territoire français et la situation est de plus en plus critique pour chacun de nous », lit-on dans la lettre. Pour la plupart, les moyens de subsistance sont insuffisants, voire inexistants. « Certains sont venus pour des raisons de santé avec un budget limité et doivent maintenant faire face à des charges au-delà de leurs moyens. D'autres ont des projets à réaliser sur le territoire malgache. Ce sont notamment des étudiants qui doivent y effectuer un stage ou des recherches. D'autres encore, ont terminé leur année académique », explique-t-on.

La lettre souligne que ces ressortissants sont pour la plupart, au bord d'une détresse émotionnelle, après ces quatre mois de séparation avec leurs proches. « L'inquiétude est immense, non seulement pour nous qui sommes bloqués en France, mais également pour nos proches qui se demandent quand nous pourrions rentrer chez nous ».

Propres frais

Ces ressortissants malgaches en France veulent rentrer coûte que coûte. Et dans les meilleurs délais. Ils demandent qu'une dérogation spéciale leur soit accordée pour pouvoir fouler le sol malgache en dépit de la fermeture des frontières. « Nous comprenons que le gouvernement ne soit pas en mesure de prendre en charge les dépenses occasionnées par notre rapatriement. Nous acceptons de payer les frais y afférents », concèdent les auteurs de la lettre.

Dans cet appel de détresse, ils s'engagent à respecter les mesures de mise en quarantaine dès l'arrivée sur le territoire malgache, sous peine de sanctions en cas de négligence. De son côté, le gouvernement est à pied d'œuvre dans la démarche de rapatriement des ressortissants malgaches bloqués à l'étranger. Cela, après deux vols de rapatriement organisés dernièrement pour plus de deux-cent malgaches de l'île Maurice et du Koweït.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.