Madagascar: Vols d'eau et d'électricité - Actions de ratissage intensifiées par la Jirama

La Jirama intensifie les contrôles contre les vols d'eau et d'électricité. Les sanctions sont sévères, selon la communication officielle.

109 cas de fraudes et 58 cas de vols d'électricité ont été découverts par la Jirama, durant les cinq premiers mois de cette année. Cela fait suite à 506 visites de contrôle, dans le cadre de la lutte contre les vols d'électricité. D'après la Jirama, ces mauvaises pratiques ont engendré un manque à gagner de près de 282,78 millions Ariary, pour la société d'Etat. En ce qui concerne l'eau, 972 visites ont été réalisées durant la même période. Ce qui a permis d'identifier 362 anomalies causant une perte de plus de 348,19 millions Ariary.

Pour renforcer davantage ces actions de ratissage dans la Capitale et dans les régions, la Jirama vient de placer une Direction spécialisée. « En une semaine, deux branchements clandestins ont été découverts. Le premier, à Marohoho Tsimbazaza, est un branchement clandestin d'eau. Le second démasqué à Ambohimitsinjo Antsiranana est un branchement en électricité parasite sur 17 autres ménages. Les dirigeants de la Jirama réitèrent leur appel à la collaboration de tous, dans la dénonciation de toute malversation.

Ces dénonciations, qui resteront anonymes, peuvent être faites au numéro vert 35 47, par message privé à la page Facebook JiramaOfisialy ou auprès des autorités », ont-ils déclaré. D'après toujours ces dirigeants de la Jirama, aucune tolérance ne sera accordée aux auteurs de malversations qui causent des pertes énormes à la société.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.