Angola: Un bateau de pêche saisi avec 800 tonnes de chinchards

Lobito (Angola) — Un grand navire de pêche, fabriqué en Russie, a été saisi, jeudi, dans la baie de Lobito, province de Benguela, avec 1250 tonnes de poissons différents, dont 800 de chinchards, dont la capture est interdite pendant la période entre juin et août.

Le navire «Olutorsky», autorisé par les autorités angolaises à pêcher, a accosté au Port de Lobito pour transférer le poisson, afin d'être transporté par un autre, à Luanda.

Selon le directeur provincial de l'Agriculture et des Pêches, José Gomes da Silva, l'équipage a commis deux infractions: la première liée à la capture de chinchard au cours de la période de prohibition, du 1er juin au 31 août, et la seconde pour falsification de données, car les documents faisaient référence à la capture de «maquereau».

Interrogé sur les étapes suivantes, le directeur a confirmé le processus de saisie et la destination du poisson dépendra de la décision du gouvernorat provincial.

Le navire, naviguant sous pavillon camerounais, mesure 104,50 mètres de long et a un tirant d'eau de 16 mètres et embarque 90 membres d'équipage, dont des Russes et des Ukrainiens.

À son tour, le chef du Centre régional d'inspection des pêches et de l'aquaculture, Anjo da Costa, a révélé que c'est la première fois cette année qu'un navire de pêche de cette taille est saisi à Lobito.

Selon lui, l'armateur risque de payer pour les deux infractions, une amende qui pourrait dépasser 20 millions de kwanzas.

«Nous avons souvent appréhendé des navires artisanaux pour diverses violations. Actuellement, nous avons sept navires sous notre garde », a assuré le responsable du centre de pêche.

Les infractions commises par les pêcheurs artisanaux sont liées à la transgression des kilomètres stipulée par le ministère, environ quatre, le manque de documents et de paiement des droits et l'absence d'équipements de sécurité.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.