Angola: La pelouse de Tundavala aura un nouveau visage en septembre

Lubango (Angola) — La restauration de l'herbe au stade Tundavala de Lubango, qui a commencé il y a une semaine, sera achevée dans trois mois, a déclaré mercredi, dans cette ville, le directeur du Bureau provincial de la culture, du tourisme, de la jeunesse et des sports de Huíla, Osvaldo Lunda.

Ce travail, selon le gestionnaire, consiste à brûler les mauvaises herbes, à améliorer le terrain, entre autres traitements obligatoires.

S'adressant à l'Angop, il a déclaré que les arroseurs seront également réparés, le nivellement et le compactage du sol seront effectués, à la suite du processus de récupération de l'herbe en 90 jours.

Il a informé que les graines pour l'herbe, approuvées par la Fédération internationale de la modalité, ont été acquises en Namibie, les mêmes que celles utilisées pour les stades qui ont accueilli le Championnat du monde en 2010, en Afrique du Sud.

Le responsable a expliqué que les travaux sont placés sous la tutelle du ministère de la Jeunesse et des Sports, l'organisme qui assurera l'entretien de l'infrastructure.

Construit en 2009, le stade national de Tundavala a coûté 69 millions USD. Il a la capacité d'accueillir 21.040 spectateurs.

Il a été la scène de certains matchs de l'équipe nationale faisant référence au groupe D de la Coupe d'Afrique des nations, que l'Angola a accueilli en 2010.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.