Ile Maurice: Collaboration plus étroite pour mieux poursuivre la lutte contre la violence sexiste

communiqué de presse

Maurice s'associe au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le haut-commissariat de l'Australie pour poursuivre la lutte contre la violence à l'égard des femmes et promouvoir l'égalité des sexes.

A cet effet, un accord, sous le Programme de l'aide directe (DAP) financé par l'Australie, a été signé ce matin à Port Louis. Les signataires étaient la ministre de l'Egalité des Genres et du Bien-être de la Famille, Mme Kalpana Devi Koonjoo-Shah, la haut-commissaire australienne à Maurice, Mme Jenny Dee, et la représentante du PNUD pour Maurice et les Seychelles, Mme Amanda Serumaga.

L'accord porte sur la mise en œuvre de l'Observatoire sur la violence sexiste, le projet de réhabilitation pour les auteurs de violences domestiques, et la création d'un dessin animé sur le concept de genre afin de sensibiliser le grand public sur le sujet.

La ministre Koonjoo-Shah a souligné le soutien indéfectible du PNUD et du gouvernement australien, qui ont permis au ministère de se lancer dans des programmes et projets innovants pour la promotion de l'égalité des sexes et la lutte contre la violence à l'égard des femmes. Elle a ainsi rappelé les assistances techniques et financières mises à la disposition de Maurice pour l'avancement de l'agenda de l'égalité des sexes et les diverses initiatives pour venir en aide aux groupes vulnérables ou défavorisés, au sein de la communauté locale.

Quant à la haut-commissaire australienne, elle a fait ressortir que son pays défend l'autonomisation sociale et économique des femmes en promouvant la coopération et la collaboration au sein de la communauté internationale en vue de résoudre les problèmes et d'éliminer les obstacles liés à l'égalité des sexes.

Pour sa part, la représentante du PNUD a parlé de l'importance d'accélérer les actions visant à promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. Mme Serumaga a mis en exergue la nécessité d'aligner les ressources aux programmes pour atteindre ces objectifs, car les femmes sont les victimes de la pandémie de Covid-19 de manière plus disproportionnée.

La présidente de l'Assemblée régionale de Rodrigues, Mme Angela Spéville, qui a participé à la cérémonie de signature par vidéoconférence, est revenue sur le financement alloué à l'Assemblée régionale de Rodrigues sous le programme et a indiqué qu'il contribuera au lancement des travaux du Comité des objectifs de développement durable (ODD). Elle a ajouté que Rodrigues est résolu à renforcer sa résilience, à sauvegarder ses ressources naturelles et à autonomiser son capital social et, par conséquent, calibrera ses réponses au Covid-19 pour atteindre les ODD.

Il est à noter que durant la cérémonie, un bulletin d'information bimensuel du PNUD a été lancé. Il aborde les expériences des femmes vécues pendant le confinement dû au Covid-19. Ce bulletin servira de base dans l'élaboration de politiques actuelles et futures du gouvernement pour proposer des programmes et services appropriés au bénéfice des femmes.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.