Sénégal: Pr Moussa Seydi - « La perte d'odorat et la perte de goût sont parfois évocateurs de la COVID-19 »

2 Juillet 2020

Le coordonnateur de la prise en charge des malades de la Covid-19 au Sénégal a validé encore une fois le traitement basé sur la chloroquine. Il l'a fait savoir jeudi lors du point mensuel de l'épidémie au Sénégal.

« Nous avons analysé des données portant sur un lot de 838 patients dont 727 ont plus de 12 ans. Les résultats obtenus montrent l'efficacité du traitement basé sur l'hydroxichloroquine et l'azythromocine », a fait savoir le Professeur Moussa Seydi qui est également chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Fann.

Le Sénégal compte alors continuer le traitement basé sur la chloroquine car il est bien toléré et la prévalence des effets secondaires est entre 2 et 3%. « Tous les patients l'ayant pris de manière précoce n'ont pas eu de complications et aucun n'est décédé », précise le Pr Moussa Seydi.

Pertinence de la prise en charge à domicile

Par ailleurs, le spécialiste explique que cette dernière étude a permis de constater la réduction de la durée médiane d'hospitalisation.

« Elle est passée de 10, 5 jours à 10 jours contre 12 jours si le patient n'avait pas pris le traitement indiqué ». La prise en charge à domicile est jugée pertinente par Dr Seydi car, « il y a une tension sur la disponibilité des lits au niveau des centres de traitement ».

Le coronavirus semble dévoiler de nouveaux visages au fur et à mesure. Le Pr Seydi a fait part du dernier constat: les signes cliniques les plus connus étaient la fièvre et les difficultés respiratoires, mais d'autres signes ont été notés. Deux attirent l'attention, il s'agit de la perte de l'odorat et de la perte du goût.

Etudes en cours sur le Covid organics

« Ces signes sont évocateurs de Covid-19 car dans 50% des cas si les personnes sont testées, elles sont porteurs du virus », informe Moussa Seydi qui, par ailleurs, les invitent à l'auto isolement.

L'autre élément notoire est la possibilité d'avoir des séquelles. Ainsi, le chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Fann exhorte les patients à respecter les rendez-vous trois mois après la sortie d'hospitalisation.

Concernant le Covid organics basé sur l'artmésia, le Pr Seydi informe que des études sont en cours au Sénégal et les conclusions seront connues dans les semaines à venir.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.