Sénégal: Saint-Louis - Tentative échouée d'un voyage clandestin vers l'Espagne en pirogue

Les éléments du Commissaire Mame Diarra Faye de la police de l'arrondissement de l'Île Saint-Louis ont encore frappé fort avant-hier, mardi 30 juin, en démantelant un réseau de passeurs pour l'immigration clandestine. Ils sont en effet une trentaine d'individus à avoir été interpellés par les éléments du Commissariat de l'arrondissement de l'Île Saint-Louis. Ils désiraient rallier l'Espagne en pirogue à partir de la ville de Saint-Louis.

Le phénomène de l'immigration clandestine est loin de connaître son épilogue dans la ville tricentenaire (Saint-Louis) où la police a réussi une fois de plus à démanteler un réseau de passeurs pour un voyage clandestin vers l'étranger.

En effet, une opération musclée de la police a permis aux éléments du Commissaire Mame Diarra Faye de l'arrondissement de l'Île Saint-Louis d'interpeller les trois organisateurs de ce voyage au niveau du quartier de Guét-Ndar dans la Langue de Barbarie précisément derrière l'école élémentaire Cheikh Touré.

Ainsi, à la suite d'une enquête et d'un assaut menés par les limiers, les autres membres qui devaient prendre part à ce voyage clandestin ont été retrouvés à leur point de rassemblement au niveau de l'îlot du quartier de Pikine.

Parmi les organisateurs, il y avait un pêcheur de Guét-Ndar qui devait se charger de convoyer les voyageurs à bord de sa petite pirogue jusqu'en haute mer où une plus grande pirogue les attendait pour le grand voyage clandestin vers l'Espagne.

Le second s'était chargé de chercher des clients qu'il mettait en suite en rapport avec le principal cerveau de l'opération qui se trouve être le principal mis en cause.

Le troisième individu étant l'un des organisateurs n'est personne d'autre que le père du cerveau de cette opération. Ce dernier a d'ailleurs pris la poudre d'escampette.

S'agissant des victimes parmi lesquelles un mineur âgé de 16 ans et habitant à Touba, elles avaient monnayé ce voyage clandestin avec des moutons chez certains voyageurs, et des sommes allant de 300.000 à 500.000 FCFA chacun chez d'autres.

Également, il y en a qui ont même hypothéqué leurs maisons pour pouvoir effectuer ce voyage clandestin.

Selon les éléments de la police les victimes seront seulement entendues puis libérées par la suite. Cependant, les organisateurs de cette opération seront placés en garde-à-vue puis présentés devant le Procureur de Saint-Louis.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.