Sénégal: impacts de COVID 19 et relance de l'économie - Le gouvernement privé de vacances

Les vacances gouvernementales n'auront pas lieu cette année. La décision fait partie des mesures prises par le chef de l'Etat, Macky Sall hier, mercredi 1er juillet, lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement. Elle fait suite à la tentative de relance de l'économie touchée par la pandémie de la Covid 19.

«Le chef de l'Etat, abordant le contexte global de sortie de l'état d'urgence, a informé les ministres qu'il n'y aura pas de vacances gouvernementales en 2020.

Il a demandé aux ministres de prendre toutes les dispositions idoines pour le fonctionnement adéquat des services de l'Etat et un retour rapide à la vie économique et sociale normale, dans la sécurité sanitaire». Cette annonce est du communiqué du conseil des ministres parvenu à la rédaction hier, mercredi 1er juillet.

Selon toujours, le document, le chef de l'Etat, a insisté lors de la réunion gouvernementale sur «l'impératif de veiller au port systématique et correct du masque, ainsi qu'au respect strict des gestes barrières, des consignes de distanciation physique et de la fermeture de certains lieux recevant du public, notamment les lieux de loisirs à huis clos».

Macky Sall a aussi signifié à son gouvernement, «l'importance d'une bonne préparation de la réouverture des frontières aériennes à partir du 15 juillet 2020».

A cause de la baisse de la croissance économique du fait de la pandémie de la Covid 19, Macky Sall, a aussi rappelé « l'impératif pour la Nation, d'engager, à partir de ce jour, 1er juillet 2020, un semestre intense de travail » pour dit-il, « stabiliser et relancer l'activité économique, la croissance et l'emploi.

A ce titre, signale la source, «il a exhorté le gouvernement à asseoir, avec le soutien de toutes les forces vives de la nation, le renforcement de nos capacités productives ainsi que la consolidation du caractère endogène, inclusif et équitable de la croissance économique grâce à une valorisation plus soutenue du contenu local et l'ancrage durable d'une culture du produire et consommer sénégalais».

FONDS FORCE COVID 19 : LES MINISTRES APPELES A RENDRE COMPTE AUX DEPUTES

« Le chef de l'Etat a demandé aux membres du Gouvernement de se mettre à la disposition de l'Assemblée nationale afin de donner toutes les informations relatives, notamment, à la mise en œuvre du Programme de Résilience économique et sociale, à travers l'exécution du Fonds Force Covid-19 doté de 1.000 milliards FCFA », renseigne le communiqué.

Il a demandé par ailleurs dans le cadre de l'accès universel à l'électricité, «la mise en œuvre diligente du programme des 50.000 lampadaires solaires en cours d'installation dans toutes les communes du Sénégal, en veillant à l'équipement prioritaire des structures et espaces publics».

Macky Sall a également invité le gouvernement à «consolider, dans la solidarité, les capacités de riposte et de résilience du système public de santé.

Il a, à cet effet, demandé aux ministres en charge de la Fonction publique, de la Santé et du Budget de mettre en œuvre, sans délai, sa décision de faire recruter, par l'Etat, sur la période 2020-2021 500 médecins et 1000 agents professionnels de la santé.

Mieux, a dit le chef de l'Etat, ces recrutements seront renforcés, à très court terme, par l'exécution du Plan quinquennal (2020-2024) d'investissement et de modernisation du secteur de la santé et de l'action sociale», peut-on lire dans la note.

Par ailleurs, revenant sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le président de la République, «a demandé au Ministre des Infrastructures de faire prendre toutes les dispositions en vue de finaliser, dans les délais, les grands travaux d'infrastructures en cours de réalisation.

Il a, de surcroît, insisté sur la priorité absolue qu'il accorde aux conditions de travail et à la protection sociale des acteurs des transports routiers».

Macky Sall est aussi revenu sur «l'urgence d'intensifier les mises en place des crédits de campagne et d'équipement à allouer aux producteurs agricoles, de même que la nécessité de veiller à l'entrée en vigueur effective, dans toutes les localités du pays, des mesures présidentielles visant la facilitation de l'approvisionnement optimal du Sénégal en moutons, en perspective de la célébration prochaine de la Tabaski ».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.