Algérie: Covid19 - Le scanner utilisé pour le suivi des malades après dépistage par test PCR

Alger — Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a affirmé, mercredi à Alger, que le scanner "n'est utilisé que pour le suivi des malades après dépistage au moyen de test PCR".

"Dès le début de l'apparition du virus, le ministère a préconisé le recours au scanner en raison du manque de laboratoires qui effectuent les tests cliniques, mais maintenant que le déficit a été pallié à la faveur de la mise en service de 30 laboratoires à l'échelle nationale, le scanner n'est utilisé, après analyses, que pour le suivi médical conformément aux orientations du corps médical", a expliqué le ministre lors d'une conférence de presse.

Evoquant un rapport élaboré par le Comité scientifique chargé du suivi de l'évolution de la pandémie Covid-19 sur le recours au scanner, M. Benbouzid a fait état, dans ce sens, d'une instruction, en préparation, sur le protocole d'utilisation de cet instrument pour le suivi des malades confirmés.

Le Comité scientifique chargé du suivi de l'évolution de la pandémie ne tient plus compte, dans son bilan quotidien, des résultats du scanner en raison de leur non fiabilité à 100% pour les cas suspects.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.