Congo-Brazzaville: Genre - Les Congolaises évaluent leurs efforts pour l'autonomisation

L'atelier de validation du rapport d'évaluation de la décennie de la femme africaine 2010-2020, ouvert le 2 juillet à Brazzaville, permettra aux Congolaises qui y prennent part de présenter à l'Union africaine (UA) les avancées réalisées par le pays ainsi que les défis qui restent à relever.

Le combat pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes dans le cadre de la décennie de la femme africaine porte sur dix axes, a rappelé la ministre en charge de la Santé et du Genre, Jacqueline Lydia Mikolo, à l'ouverture de l'atelier de validation du rapport y afférent.

Ces axes sont, entre autres, la santé des femmes, la mortalité maternelle et le VIH/Sida, l'agriculture et la sécurité alimentaire, la lutte contre la pauvreté et la promotion de l'autonomisation économique ; l'entrepreneuriat des femmes, la paix, la sécurité et la violence contre les femmes, la gouvernance et la protection juridique...

« Une fois enrichi par vos propositions et validé, ce document aura le statut de rapport national qui permettra à l'Union africaine de disposer des informations fiables et à jour sur le travail que le Congo réalise sur la question du genre », a indiqué la ministre.

La décennie de la femme africaine 2010-2020, rappelons-le, a été initiée par la direction de la femme, genre et développement de l'UA en appelant les Etats membres à passer de la théorie à la pratique sur les questions de la participation égalitaire des hommes et des femmes à la prise de décision, à l'autonomisation des femmes... Les Etats devraient aussi s'assurer de la solidarité des hommes au niveau local dans la promotion de l'égalité. A en croire Jacqueline Lydia Mikolo, le Congo n'est pas resté en marge de ce combat.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.