Tunisie: CA | Yassine Chammakhi claque la porte - «Je ne tournerai pas le dos au CA !»

2 Juillet 2020

La reprise du championnat approche à grands pas et la formation clubiste poursuit sa préparation en vue de parfaire les automatismes, ainsi que la cohésion du jeu.

Toutefois, en coulisses, c'est une extrême tension, puisque les conflits sont toujours présents au sein de l'équipe. Hormis les problèmes financiers et juridiques, notamment les dettes qu'il faudra payer à ses ex-joueurs, le CA risque désormais de perdre quelques joueurs-clés de l'équipe. Au cœur des rumeurs depuis un bon bout de temps, concernant le renouvellement de son bail, le buteur du CA, Yassine Chammakhi, a fait ses bagages dans la matinée de mardi avant de quitter le stage de Hammam-Bourguiba. Une décision controversée qui a fait couler beaucoup d'encre.

Contacté par nos confrères à Express FM, Chammakhi, dont le contrat a pris fin officiellement le 30 juin dernier, a mis les choses au clair, sans langue de bois. «En dépit de la situation financière assez périlleuse que traverse le club depuis un bon bout de temps, j'étais toujours là pour aider mon équipe. Mais il n'y a pas que les joueurs qui doivent faire des sacrifices. Les dirigeants sont également dans l'obligation d'assumer leurs responsabilités. Il y a eu effectivement un moment où j'ai été à bout. Et si j'ai tenu, c'est parce que j'apprécie beaucoup ce club et je ne me voyais pas le lâcher en cours de saison. Mais maintenant, repartir sur une nouvelle saison sans un véritable accord, c'était hors de question».

La revalorisation de mon salaire...

«Quelques jours avant le stage de Hammam-Bourguiba, j'ai entamé de sérieuses négociations avec le président Abdessalam Younsi, en vue du renouvellement du contrat. Ce dernier m'a donné des garanties que tout allait s'arranger. J'ai automatiquement donné mon accord et je ne regrette d'ailleurs pas d'avoir fait ce choix. On s'est mis d'accord sur les détails du nouveau contrat, en attendant la finalisation de l'affaire durant le stage. Il était prévu qu'on finalise les négociations cette semaine et de conclure un accord final avant le 30 juin afin que je puisse aborder sereinement le reste de la saison avec mes coéquipiers. Néanmoins, le vice-président, Hamza Oueslati, m'a informé que des contraintes financières vont encore ralentir l'affaire. J'étais vraiment très déçu. Par conséquent, j'ai fait mes bagages et j'ai pris le chemin de Tunis. Il faut aussi souligner que je n'ai pas exigé grand-chose. J'étais très conscient de la situation délicate du club et j'ai juste demandé le versement de trois mois de salaire. Mais la direction du club n'a jamais tenu ses promesses».

«Je ne tournerai pas le dos à mon club!»

L'attaquant clubiste enchaîne : «Malgré tout cela, je veux préciser que le CA figure toujours parmi mes priorités. Je suis ainsi prêt à renouveler mon contrat; ce club m'a tout donné, c'est comme une deuxième famille pour moi. Comme je l'ai déjà dit, je ne compte en aucun cas tourner le dos au Club Africain, je suis prêt à renouveler mon bail avec le club sans aucun problème. Je demande seulement aux responsables de revaloriser mon salaire. D'ailleurs, j'ai refusé beaucoup d'offres durant le mercato hivernal, et même lors de cette trêve. J'aurais pu signer un pré-contrat ailleurs depuis l'hiver, mais j'ai envie de continuer au Parc A. Dans le football, tout va tellement vite, mais le CA reste toujours une priorité pour moi».

A.Younsi compte s'entretenir avec Chammakhi afin de trouver une solution, si, bien sûr, un arrangement peut être conclu.

Compaoré : «La préparation se déroule bien»

Joint au bout du fil hier en fin d'après-midi, l'attaquant international burkinabé, Bassirou Compaoré, nous a parlé de la préparation des «Rouge et Blanc». Il affirme : «Pour le moment, tout se déroule bien, donc nous n'avons pas à nous plaindre. Nous avons cravaché dur avec le moral au beau fixe et en toute sérénité. Je pense que nous allons avoir le temps qu'il faut pour mettre les retouches nécessaires avant la reprise. Nous avons débuté avec du travail spécifiquement orienté vers la mise à niveau de la condition physique. Mes coéquipiers et moi, nous prenons notre préparation au sérieux pour les prochaines échéances. Cela dit, en tant que joueurs, nous sommes bien conscients de ce qui nous attend dans les prochains jours, et nous savons l'importance de ce stage. Maintenant, c'est à nous de consentir quelques sacrifices pour aborder la seconde phase de préparation dans de bonnes conditions. Notre confrontation amicale face au Stade Tunisien a été une très belle occasion pour nous de renouer avec la compétition. Même s'il ne s'agit que d'une simple rencontre à zéro point, elle a été bénéfique. La relation entre l'entraîneur et les joueurs est également excellente». Compaoré positive en dépit de la situation délicate par laquelle passe le CA. Une manière de garder la motivation.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.