Algérie: Rapatriement vendredi des premiers restes mortuaires de résistants algériens

Alger — Les restes mortuaires de 24 résistants algériens à la colonisation française seront rapatriés vendredi de France, à bord d'un avion des Forces aériennes de l'Armée nationale populaire (ANP), plus d'un siècle et demi après avoir été "transférés" vers des structures muséales en France.

Il s'agit d'une première étape de rapatriement des restes mortuaires des résistants algériens, a annoncé jeudi le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors d'une cérémonie officielle organisée à l'occasion du 58e anniversaire du double anniversaire de l'indépendance et de la jeunesse, en faisant part de la détermination de l'Etat de poursuivre cette opération jusqu'au rapatriement de l'ensemble des restes des résistants algériens pour qu'ils soient enterrés sur la terre pour laquelle ils se sont sacrifiés.

Les restes mortuaires de dizaines de résistants algériens à la colonisation française, dont ceux de Chérif Boubaghla (mort en 1854) et de Cheikh Bouziane des Zaâtchas (mort en 1849), ont été retrouvés ces dernières années au Muséum national d'histoire naturelle de Paris (MNHN, ex Musée de l'homme) de Paris.

Lire aussi: Restitution des crânes des résistants algériens: une des principales revendications de l'Etat algérien sur la question de la mémoire

Certains fragments de corps étaient conservés au MNHN de Paris, depuis 1880, date à laquelle ils sont entrés dans la collection "ethnique" du musée.

La tête momifiée de Aïssa Al-Hamadi, qui fut le lieutenant du Chérif Boubaghla, fait partie de cette découverte. De même que le moulage intégral de la tête de Mohamed Ben-Allel Ben Embarek, le lieutenant et alter ego de l'Emir Abdelkader.

Les crânes de Boubaghla, de Bouziane, de Moussa Al-Darkaoui... portent tous un numéro d'ordre inscrit à même l'os.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.