Ile Maurice: A sept et cinq ans, retrouvés abandonnés à Camp Samy

Deux enfants, de cinq et sept ans, ont été retrouvés, livrés à leur sort, dans une maison à Camp Samy, Moka, mardi 30 juin. Les adultes auraient déménagé, en laissant les enfants derrière, d'après des habitants du quartier. Cependant, personne à la Child Development Unit (CDU) n'a pu confirmer ces dires.

Ces enfants avaient été abandonnés par leurs parents puis par la tante qui les avait recueillis. La CDU les a récupérés et les a placés dans un shelter. Une enquête policière a été initiée, en parallèle avec celle de la CDU.

Les parents des enfants sont séparés depuis plus de trois ans. Les deux petits, la fillette de sept ans et le garçonnet de cinq ans, vivaient jusqu'ici avec leur mère, à Quatre-Bornes. En mai, la mère a débarqué chez la sœur de son ex-époux, à Camp Samy, pour y laisser les petits.

«Linn dir li pe kit bann zanfan-la, li pa pou kapav geté», avait expliqué la tante des enfants lorsqu'elle avait alerté la CDU de Flacq, le 19 mai. Elle avait aussi expliqué que son frère, qui n'a pas un mode de vie exemplaire, vivait sous son toit.

Les officiers de la CDU ont alors effectué une visite au domicile de la tante. Cette dernière et son concubin avaient accepté de prendre en charge les deux enfants. Les fonctionnaires avaient également pu parler au père des petits. Ce dernier avait soutenu qu'il allait prendre soin d'eux.

Or, jeudi 25 juin, le concubin de la tante s'est rendu au bureau de la CDU de Flacq pour informer les officiers qu'il se trouvait désormais dans l'incapacité de s'occuper des enfants. Les fonctionnaires ont contacté la mère, qui aurait refusé de les prendre. Ils l'ont aussi informée que des poursuites seraient menées contre elle, si elle ne s'occupait pas des enfants. La CDU a alors enclenché des procédures pour les placer dans un centre.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.