Tunisie: La CGTT dénonce l'appel du gouvernement à de nouveaux prélèvements sur les salaires des employés

2 Juillet 2020

La confédération générale tunisienne du travail (CGTT) a dénoncé jeudi les appels du gouvernement à procéder à de nouveaux prélèvements sur les salaires des employés et à stopper le recrutement ainsi que la promotion dans la fonction publique et le secteur public.

La CGTT a par la même occasion exprimé sa préoccupation face à la détérioration de la situation sociale dans le pays, soulignant l'impossibilité de stopper le recrutement notamment pour combler les postes vacants et éviter ainsi la dégradation des prestations publiques.

La CGTT a à ce propos, exprimé sa solidarité avec l'union générale tunisienne du travail (UGTT) face à l'attaque dont elle fait objet, dénonçant tout appel à la violence à l'encontre du secrétaire général de la centrale syndicale Noureddine Tabboubi.

Un appel a été lancé également aux différentes organisations syndicales afin de renforcer les efforts et consacrer une justice sociale à travers l'élaboration d'un pacte social basé sur le dialogue.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.