Congo-Kinshasa: Reçue au CNSA - La Comico plaide pour la tenue des élections municipales et urbaines avant 2023

Les dirigeants de la Communauté islamique en République démocratique du Congo (Comico) ont appelé le président du Conseil national du suivi de l'Accord de la Saint-Sylvestre (CNSA), Joseph Olengankoyi, et son équipe à fournir davantage d'efforts dans la mobilisation des institutions pour l' organisation des élections urbaines, municipales et locales avant les prochaines élections 2023.

C'est le secrétaire général de la Comico, imam Djumz T., qui l'a déclaré à l'issue de leur entretien avec le président du CNSA, hier jeudi 2 juillet à Kinshasa.

« Nous sommes les responsables de la Communauté islamique en RDC (Comico). Nous sommes venus présenter nos félicitations au président du CNSA et son équipe pour le travail qu'ils ont abattu dans le cadre de l'accompagnement de l'Accord de la Saint-Sylvestre. Nous avons également sollicité du CNSA la mobilisation des uns et des autres pour l'organisation des élections municipales, urbaines et locales avant la présidentielle 2023 », a-t-il indiqué en substance.

L'occasion faisant le larron, la délégation de la Comco a informé le président du CNSA de l'injustice dont elle serait victime suite à la crise que traverse cette communauté.

« Nous lui avons également fait part de la crise qui sévit au sein de la Comico. Notre communauté se sent aujourd'hui victime d'injustice dans sa gestion. Certaines personnes malveillantes ne veulent pas de l'épanouissement de notre Communauté. C'est un problème lié au respect des textes qui régissent à la fois notre pays et notre communauté. Pendant plus de 4 siècles, la Comico a été victime d'injustice parce que les dirigeants de la Comico depuis tout ce temps n'avaient pas qualité. Ce sont pour la plupart des non théologiens. Hors pour diriger la Comico, il faut être théologien en vertu de l'article 50.

Ce sont des politiciens bien identifiés qui sèment le désordre au sein de la Comico. Nous avions tenu une assemblée générale ici à Kinshasa, le ministre de la Justice a authentifié tous les documents mais l'arrêté relatif à l'entérinement traîne encore. À cet effet, il y a des pesanteurs que nous dénonçons au plus haut niveau de l'État. C'est dans ce contexte que nous frappons à toutes les portes pour que justice nous soit rendue », a fait savoir le secrétaire général de la Comico. Avant de renchérir que le président du CNSA a été réceptif à cet effet.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.