Guinée: Et si les guinéens sont favorables à une loi sur la castration des violeurs?

C'est depuis plusieurs années secret de polichinelle, le viol prend des proportions alarmantes en république de Guinée, au point où la récurrence des cas avait excédé l'honorable Mariama Tata Bah du temps de son bail à l'assemblée de se faire la porteuse d'une proposition de loi sur la castration.Avait_elle eu le temps de le faire ou non?

En tout cas la chose qui avait dérangé à bien d'égard n'est plus à écarter vue que le viol touche même des nourrissons de nos jours avec la particularité que les auteurs ne sont jamais inquiété et qu'en place de la justice pour la victime et les siens, les problèmes les plus graves sont gérés à l'amiable et la victime est stigmatisée.

Devant ce problème gordien notre rédaction a lancé une sorte de sondage en ligne avec la question suivante:

<<Êtes vous pour ou contre la castration des violeurs?>>

Il y a eu de récoltés 27 like et cœurs et 66 commentaires parmi lesquels 60 personnes dont des influenceurs sont favorables et le disent clairement, 3 sont pour la pendaison des violeurs, et trois foncièrement contre.Les commentaires restants n'ayant penché en faveur d'aucune tendance.

Si déjà à la base, le viol est si reprouvé, l'assemblée nationale censée être la représentation du peuple devrait observer la chose de près quitte à entendre ceux qui diront que la castration est une violation des droits de l'homme, il leur sera opposé l'âge des victimes, l'impunité dont ils jouissent et les conséquences à court, moyen et long terme sur la psychologie, la sexualité et équilibreur conjugal des victimes.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.