Sénégal: Mobilité urbaine - L'autopont de Saint-Lazare ouvert à la circulation

2 Juillet 2020

Dix mois après le démarrage des travaux, l'autopont de Saint-Lazare, situé sur la Vdn, en face du cimetière éponyme, a été inauguré et mis en service, ce 02 juillet par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. Cette infrastructure allie amélioration du trafic et embellissement du cadre de vie à travers divers aménagements paysagers.

Lorsque la Voie de dégagement nord (Vdn) a été réalisée en 2006-2007, l'objectif était de décongestionner le trafic dakarois particulièrement dense à certaines heures de la journée. Au fil des ans, cette route avait fini par perdre ses caractéristiques primaires de voie rapide à même d'impacter, de manière positive, la mobilité urbaine. Depuis hier, un jalon de plus a été posé pour permettre à ce tronçon de retrouver sa vocation originelle. En effet, l'autopont de Saint-Lazare, situé en face du cimetière éponyme, a été ouvert à la circulation. Automatiquement après l'acte symboliqueposé par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, le trafic a été basculé sur l'ouvrage afin de permettre la poursuite des travaux au sol, à savoir l'achèvement des bretelles de raccordement et des aménagements paysagers. Ainsi, l'ouvrage, dans sa globalité, sera terminé au 30 septembre prochain. Les travaux qui devaient durer 18 mois n'en prendront finalement que 13, soit un gain de cinq mois.

Au mois d'avril dernier, l'autopont de la Cité Keur Gorgui avait été déjà ouvert à la circulation et les travaux d'aménagements au sol sont à leur phase finale. Tout comme l'autopont de la Cité Keur Gorgui, celui de Saint-Lazare est situé à un point de cisaillement qui rendait le trafic particulièrement pénible sur la Vdn. L'ouvrage qui a couté 18 millions d'euros, soit près de 11,8 milliards de FCfa, est en 2×2 voies avec un linéaire de 404 mètres. Pour le coordonnateur du Projet des autoponts à l'Ageroute, Cheikh Thiam, ce programme va au-delà de la simple construction d'un autopont, c'est un «projet d'aménagement». «L'autopont n'est qu'une composante de ce qu'on fait dans ce projet. Ce qui le prouve, l'ouverture de l'autopont nous permettra de libérer les emprises au sol pour attaquer le volet aménagement. Le tout sera finalisé au 30 septembre», explique-t-il.

En effet, en plus de l'amélioration de la mobilité urbaine par l'augmentation de la capacité d'écoulement de la Vdn, cet ouvrage a été conçu de sorte de qu'il s'intègre dans un contexte urbain avec un accent particulier sur l'esthétique avec des aires de stationnement, des espaces publics, un aménagement paysager d'envergure et un éclairage d'ensemble. «Il y a 16000 m2 d'aires pavées constituant d'allées piétonnes, en plus de 23 espaces avec des bancs et immobiliers publics, et une aire de sport avec plus de 43 équipements modernes de l'autre côté. Nous aurons aussi des espaces verts sur tout le terre-plein central», précise Cheikh Thiam.

Un « ouvrage intelligent »

Chef de projet de l'entreprise «Matières»,laquelle est chargée des travaux, Thomas Rivalto salue l'esprit d'équipe et de partenariat qui a prévalu ainsi que la pertinence des choix techniques et financiers qui sous-tendent le projet des 13 autoponts. «Nous remercions l'État du Sénégal qui nous a accordé sa confiance. Ce projet est le fruit d'un choix financier et technique pertinent», déclare-t-il. Plus de 300 emplois directs et 600 emplois indirects ont été créés grâce à ce projet. L'entreprise «Matières» a joué le jeu en termes de transfert de technologies par la création d'une usine de fabrication de métal et d'ouvrages en béton à Diamniadio.

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Elhadji Oumar Youm, ne manque pas de superlatifs pour qualifier cet ouvrage qu'il trouve «intelligent», «performant», «durable» et qui «s'intègre parfaitement» dans son environnement. «Avec l'ouvrage de la Cité Keur Gorgui, cela va nous permettre, à terme, d'offrir une voie de circulation sur plus de 20 km à partir de la Vdn en passant par les Parcelles assainies. Nous avons déjà procédé à l'ouverture du viaduc de Diamalaye.Bientôt, ce sera le pont de Cambérène», dit-il.

Prochains chantiers : Cité Lobatt Fall et Carrefour Keur Massar

Dans l'ensemble, pour la région de Dakar, c'est 13 autoponts qui sont prévus. Après ceux de la Cité Keur Gorgui et de Saint-Lazare, celui de Yoff, en cours de construction, devrait être réceptionné et ouvert à la circulation d'ici décembre, indique Elhadji Oumar Youm. Quant à l'autopont du carrefour de la Cité Lobatt Fall, à Pikine, «les mises en place sont en train d'être faites», ajoute-t-il. Pour les autres autoponts prévus notamment à Keur Massar, sur les Allées Papa Guèye Fall, à Khaar Yallah ou encore les trois sur l'avenue Bourguiba, les chantiers vont être ouverts au fur et à mesure. Et c'est pour une bonne raison. «Compte tenu de la configuration de Dakar et des contraintes en milieu urbain, nous sommes obligés de construire les ponts un à un pour éviter de créer des bouchons. Donc, on termine sur la Vdn et on entame les deux autres dans le département de Pikine. Après, on verra pour les autres localités», explique le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.