Congo-Kinshasa: La levée de l'état d'urgence sanitaire sous examen

Réunis ce jeudi 2 juillet 2020, sous la présidence du Premier Ministre Ilunga Ilunkamba, les membres du Comité Multi-sectoriel de lutte contre la pandémie de la Covid 19 ont évoqué la question de la levée de l'état d'urgence sanitaire, sous certaines conditions.

La dernière prorogation de cette mesure expire, en effet, le 4 juillet prochain. Selon le gouverneur de la ville-province de Kinshasa qui a livré le compte-rendu de la réunion, le chef du gouvernement a lancé cette réflexion, mais il appartient, cependant, au chef de l'Etat d'en décider.

Parmi les autres points inscrits à l'ordre du jour de la présente réunion, les membres du Comité Multi-sectoriel ont examiné la situation épidémiologique dont la substance a été livrée par le Dr Jean-Jacques Muyembe et le Vice-ministre de la Santé.

Il ressort du constat effectué que le pays compte désormais plus de 7000 cas déclarés et 176 décès à travers le territoire national.

Il était également question pour les membres du Comité de passer en revue la situation du déconfinement de la commune de la Gombe qui a en grande partie été entamé lundi dernier.

Selon le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, les mesures barrières édictées par les autorités du pays ne sont pas convenablement respectées. "Nous avons constaté que la plupart des kinois ne portent pas leurs masques. Ils doivent savoir que la maladie circule dans la ville de Kinshasa... ", a rappelé Gentiny Ngobila.

Les membres du comité Multi-sectoriel de la lutte contre la pandémie de la Covid 19 ont, par ailleurs, constaté l'irresponsabilité de certains médias qui favorisent l'intoxication, propageant la nouvelle selon laquelle la maladie à coronavirus n'existe pas dans la capitale.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa a appelé ses administrés, mais aussi les congolais de manière générale à prendre cette pandémie au sérieux, car elle existe bel et bien. "Il y a des gens qui en souffrent, des gens qui en meurent mais qui guérissent également. La seule façon de ne pas attraper cette pandémie, c'est notamment le port obligatoire du masque, ainsi que la distanciation sociale", a-t-il fait observé.

En outre, il a été remarqué par les membres du comité que plusieurs responsables des structures ne mettent pas en pratique la distanciation sociale, que ce soit dans les bureaux, magasins et certains commerces.

Ces derniers affichent une négligence énorme quant aux dispositions concernant le lavage régulier des mains. Toutes ces mesures émanant des autorités publiques, le gouverneur de la ville de Kinshasa a prévenu que dans les jours qui viennent, les contrevenants seront appréhendés par la police et subiront la rigueur de la loi.

Signalons que les ministères de Budget, de la Défense Nationale et Anciens Combatants , des Actions Humanitaires Solidarité Nationale, de l'Enseignement Supérieur et Universitaire, Près le Président de la République, Près le Premier Ministre, de la Santé, Sécurité et Affaires Coutumières, des Finances, du Secrétaire Général du Gouvernement ainsi que le Coordonnateur du secrétariat Technique du Comité Multi-sectoriel de la lutte contre la pandémie du Covid 19 ont pris part à cette séance de travail.

Le Gouverneur de la ville province de Kinshasa, les responsables de la police, ainsi que ceux des services de sécurité et d'immigration étaient également conviés à cette séance de travail.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.