Angola: Le Gouvernement envisage des cours dans l'enseignement primaire en septembre

Luanda — Le Gouvernement angolais a annoncé jeudi que les cours de l'enseignement primaire et du 1er cycle de l'enseignement secondaire pourraient éventuellement reprendre en septembre prochain.

Le décret présidentiel sur la situation de la calamité publique, en vigueur depuis le 26 mai, prévoit que les cours reprendront en trois étapes distinctes, à partir du 13 juillet, avec les étudiants universitaires et ceux du 2e cycle de l'enseignement secondaire (du 10 au 12e cours).

Pour le 27 juillet, il était prévu de relancer l'activité pédagogique des établissements du 1er cycle de l'enseignement secondaire (7e à 9e années) et de l'enseignement primaire (1re à 6e années).

Cependant, la ministre d'État aux Affaires sociales, Carolina Cerqueira, a affirmé le même jour que le pays n'a pas de conditions pour reprendre, à la date prévue, les cours à l'enseignement primaire et au premier cycle.

Selon la gouvernante, qui s'adressait à la presse, le mois de septembre résulte de la recommandation des gouverneurs de province à la Commission multisectorielle de lutte et de prévention contre le Covid-19, faite en juin dernier, lors d'une visioconférence.

Elle a ajouté que le Gouvernement avait l'intention de défendre la sécurité et la santé des enfants et des familles, en continuant à créer des conditions de biosécurité, de distance sociale, d'assainissement et d'hygiène, afin que les élèves puissent être plus protégés et que les membres de leur famille se sentent plus à l'aise.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.