Burkina Faso: Soutien aux personnes vulnérables - Des veuves des FDS reçoivent des vivres

L'Amicale des femmes de la sécurité sociale de Ouagadougou a fait, le jeudi 2 juillet 2020, un don de vivres aux veuves des Forces de défense et de sécurité (FDS) et aux personnes vulnérables.

Deux tonnes de riz et 120 paquets de macaroni, d'une valeur estimée à 1 million 226 mille F CFA est le don offert par l'Amicale des femmes de la sécurité sociale de Ouagadougou aux veuves des Forces de défense et de sécurité (FDS), à celles de l'institution, aux personnes vulnérables et aux déplacés internes.

La cérémonie de remise a eu lieu, le jeudi 2 juillet 2020 à Ouagadougou. Cet appui entre dans le cadre de la célébration du 8-Mars où l'amicale, dans son programme d'activités, avait prévu organiser une remise, mais avec la survenue de la COVID-19, elle n'a pu être tenue.

Les femmes nettoyeuses et les vigiles de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) n'ont pas été oubliées. La nettoyeuse, Fatimata Pacmogda, le visage tout sourire, n'a pas caché sa joie. Pour elle, ce don vient à point nommé et il va, à l'entendre, soulager, un tant soit peu, sa famille.

Elle a remercié les donateurs et souhaité que ce gestese renforce davantage. La représentante des bénéficiaires, Rita Sawadogo, par ailleurs présidente du comité "Célébrons le 8-Mars autrement" a également exprimé sa satisfaction et sa reconnaissance à l'Amicale des femmes de la CNSS, pour ce geste inestimable.

Elle a lancé un appel aux bonnes volontés, à venir en aide aux Personnes déplacées internes (PDI) avec des dons, que ceux-ci soient en nature ou en espèces.

« La pandémie de la maladie à coronavirus a freiné l'élan de notre mouvement parce que ceux qui voulaient laisser parler leur cœur étaient en confinement et en quarantaine.

Les dons peuvent être déposés à l'ABMAQ », a-t-elle souligné. Elle a fait savoir que des vivres ont été acheminés vers les régions du Centre-Nord, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Houet, au profit des PDI. Mme Sawadogo a signifié qu'à Ouagadougou, l'aide ne parvient pas à toutes ces personnes.

Elle a promis que des dispositions seront prises pour trouver une solution. « Nous espérons pouvoir faire aussi des dons au Sahel et à l'Est, bien que ces zones ne soient pas accessibles », a-t-elle confié.

La présidente de l'Amicale des femmes de la sécurité sociale, Aïssata Gueye, a indiqué que son association n'est pas à son premier geste. En effet, des œuvres sociales ont été déjà faites à l'endroit des orphelins, de Home Kisito et des PDI.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.