Madagascar: Telma accroché dans son élan sur la 5G

Lancé en grande pompe sur les réseaux sociaux en début de semaine, la 5G a suscité des questionnements tant de la part des usagers que de l'autorité de régulation.

Temporaire. C'est de cette façon que l'autorité de régulation des technologies de communication a définie l'autorisation d'exploitation qu'elle a accordé à Telma Madagascar en vue du lancement du réseau 5G annoncé par l'opérateur récemment.

Selon un communiqué publié par l'ARTEC hier, « l'utilisation des services 5G reste encore dans une phase d'expérimentation à Madagascar comme dans nombreux autres pays membres de l'union internationales des télécommunications ».

Cette communication officielle de l'autorité de régulation met ainsi du plomb dans l'aile de l'opérateur qui a d'ores et déjà annoncé la commercialisation du service avec une autorisation temporaire. «L'Artec a délivré une autorisation temporaire d'un mois à Telma en juillet 2019.

Une autorisation temporaire, selon les textes en vigueur, a une validité d'un mois. L'autorisation temporaire ayant pour objet l'expérimentation, aucune commercialisation n'est autorisée.

Le 5G est encore en phase de recherches et d'études, pas seulement à Madagascar mais sur le plan international. La validité de celle-ci prend effet à partir de la date à laquelle a été entamée l'expérimentation » selon un responsable de l'Artec.

Non exclusive

Après cette phase d'expérimentation, l'opérateur est dans l'obligation d'envoyer un rapport détaillé à l'autorité de régulation.

L'objectif de cette phase test étant de permettre à la population malgache de profiter des dernières innovations technologiques et de participer à l'expérimentation effectuée dans le secteur des télécommunications.

« Les phases d'expérimentation se font en indoor, dans une zone bien déterminée au préalable. Par ailleurs cette autorisation d'exploitation temporaire n'est pas l'exclusivité de Telma.

Tous les autres opérateurs peuvent également en faire l'expérimentation, à condition de soumettre au préalable des demandes auprès d e l'ARTEC. » ajoute ce responsable.

Cependant, selon l'opérateur « le réseau n'est encore disponible que dans la capitale et attendra l'amélioration de l'état d'urgence sanitaire pour être déployé sur toute l'île. Nous sommes parmi les premiers pays au monde à déployer cette technologie.

C'est un nouveau pas en avant pour Madagascar en tant qu'un des principaux pays des TIC dans l'océan Indien et en Afrique » affirmait Patrick Pisal-Hamida, administrateur directeur général de Telma Madagascar lors du lancement du lancement du réseau en début de semaine.

Le verdict concernant l'extension du réseau sur tout le territoire national dépendra ainsi du rapport que Telma Madagascar fournira à l'Artec d'ici un mois quand l'autorisation temporaire d'exploitation prendra fin.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.